Après la gorette, les méduses, enfin quelques chats – et une chienne

Quelques portraits…Le beau Bizounours 2 taches :

51-P1410679

50-P1410676

49-P1410672

Et on voit qu’il n’a pas les mêmes problèmes de poils que sa mère Léa (ça repousse, mais pas vite !) :

48-P1410667

L’incroyable Kéti :

47-P1410652

07-P1410387

Athéna :

55-P1410725

Zim (disparu depuis quelques jours : souci souci…) :

52-P1410691

Joli-Coeur (chaque soir, à ma toilette, il s’installe dans le lavabo(is) (en fait, un pétrin en bois bricolé, mais donc assez confortable) et me caresse la joue tendrement, en me regardant dans les yeux. Argh, allez vous lavez les dents avec ça !) :

54-P1410718

Mikri :

53-P1410711

Mon Bibu chéri ( j’ai demandé au véto s’il pouvait faire quelque chose pour cet oeil toujours un peu larmoyant et parfois un peu enflammé : sa solution d’enlever totalement le globe oculaire est une opération assez lourde, chère, et il ne semblait pas trouver ça vraiment nécessaire. Donc je lui nettoie de temps en temps les dépôts avec du liquide physiologique) :

25-P1410485

Lignes non parallèles avec Gentil Garçon :

24-P1410464

Apéro sur la petite falaise :

56-P1410736

La soeur du Râleur dans le genêt blanc guettant Alithia guettant dieu sait quoi :

38-P1410587

 

Et, avant que le soleil se cache derrière la « montagne », un petit dodo d’Alithia et du Gremlin…

08-P1410396

 

Et puis Lili a disparu depuis maintenant une grosse quinzaine de jours, et je commence à désespérer de la revoir – même si c’est une habituée des longues absences…

1-LILI_

5 thoughts on “Après la gorette, les méduses, enfin quelques chats – et une chienne

  1. Il faut venir ici pour avoir des nouvelles de Zules… ravie ;o)… et je souhaite que les absents rentrent… en forme ! Je croise les doigts et fais une prière à la fourmi…

  2. Je me régale de vos magnifiques photos ! Merci !
    Je suis aussi une fidèle lectrice, mais je n’ai pas toujours des commentaires spirituels ou poétiques à mettre !
    Si j’ai bien compris vous avez 2 disparus : Zim et Lili ? Je comprends votre inquiétude…… j’espère qu’ils rentreront au bercail….. J’espère aussi que l’oeil de Bibi va guérir…. Que de soucis avec tous ces compagnons !
    La campagne autour de vous doit être magnifique, couverte de fleurs….Dans quelle partie de l’île êtes-vous . J’ai regardé des photos de Syros sur le net : ça semble tellement beau et tranquille…
    Plein de pensées amicales d’un autre bout de la Méditerranée (Marseille) !
    Catherine

  3. merci pour vos commentaire et passage : marseille, c’est une ville grecque, non ? ;-)) j’ai vécu 2 ans dans la maison du fada, ce fut une grande et belle expérience de beauté. je suis intarissable sur cette merveille. et j’adore marseille.

    oh, l’oeil de bibu est foutu depuis sa naissance, il n’y a plus rien, mais le globe bien que vidé est encore là, d’où les problèmes récurrents de petites infections. quant à zim et lili… bon zim, il y a encore un petit espoir, il commence à faire agréable la nuit pour les balades nocturnes, et c’est un chat qui n’est pas affamé chronique, donc il est peut-être en vadrouille.

    mais lili… d’ordinaire elle disparaissait une semaine, 10 jours, revenait en miaulant et toute caressante, bouffait comme un tigre, dormait ensuite un ou deux jours, et hop, soudain elle n’était plus là. mais quand je dis disparue depuis une grosse quinzaine, c’est pour ne pas dire 3 semaines, et ça commence vraiment à être trop long. c’est triste. c’était vraiment un chouette caractère, un peu ombrageux, mais tellement libre, un peu zinzin. c’est un des premiers bébés que j’ai sauvés. je l’avais trouvée dans un champ, abandonnée mais en bonne santé (en fait, c’est un des rares chats qui n’aient jamais été malades), toute petite et en plein cagnard. elle a passé l’été à cheval au frais sur des bouteilles d’eau que je faisais congeler…

    vous prenez google maps et vous tapez chrousa (ou chroussa) : c’est au sud, au nord du village qui s’appelle vari, dans les « montagnes » : je ne vois la mer que sous forme d’un petit triangle au bout de la vallée. je loue une très vieille maison pas vraiment confortable, très foutraque, que j’ai bricolée pour en faire un endroit pas trop moche, mais c’est du bricolage. par contre, oui, le printemps grec, dans les îles, c’est quelque chose qu’aucun touriste estival ne peut concevoir : l’irlande sous le soleil triomphant ! vert, fleuri, parfumé, papillonnant, bruissant de chants d’oiseaux. ce qu’il faudrait, c’est l’eau à la température qu’elle a en septembre et la nature d’avril-mai !!!

Laisser un commentaire