2 janvier : passez l’hiver dans les Cyclades, qu’y disaient !

Xaxaxaxaxa (c’est comme ça qu’on écrit le rire en grec)… Je ne dirai jamais assez de mal de l’hiver dans les Cyclades, jamais. Pour avoir une idée de notre météo, c’est ici : http://www.syroswx.gr/wxsimforecast.php. Et pour les vents, c’est ici : http://earth.nullschool.net/#current/wind/surface/level/orthographic=-337.42,40.44,1991.

Bon, j’ai été habituée aux hivers rigoureux, helvètes pour tout dire, et bien souvent montagnards par -25°. Sans parler d’une de mes vies, la sportive, avec peau de phoque, alpinisme, grimpe et bivouacs dans la neige. Mais après le froid, venait le chaud, dans des maisons en bois, délicieusement accueillantes, avec des réserves de bûches de plusieurs stères à enfourner dans le pierre ollaire brûlant, des fenêtres à double vitrage, des portes qui fermaient vraiment, des toits isolés, tout ça tout ça. Et si, malgré tout ça, on n’arrivait vraiment pas à se réchauffer, alors rien de mieux qu’un bon bain bouillant. Le LUXE.

Tudieu, ici, dans les Cyclades, quelle fricasse  (en patois romand : quel grand froid) ! Et ma maison, c’est vraiment une maison pour l’été, avec une huisserie qui date de l’Âge d’Or, et le sol en béton sous la peinture. Quant au toit en terrasse, une couche de roseau, une d’algues mélangées à de la terre et une de ciment, ce n’est probablement pas ce qu’il y a de plus isolant. Si au moins il y avait du soleil ! Mais rien, nib de nib, ciel gris, plombé depuis des lustres. Et le gris sur cette végétation, c’est vraiment mortellement triste. Et la lumière est tout simplement sinistre (je me répète, hein ? Mais ce blog accepte même mes obsessions météorologiques).

Bref, ce matin au réveil, à mes très chères amies et très chers amis de courriel (et aussi de rencontres et d’amitié), je me plaignais de la température : 11° dedans… Record battu de tous les hivers passés ici. Le pire étant sans hésiter ce petit moment où on passe du lit à la salle de bains plein Nord, et qu’il faut mettre des vêtements. Et comme l’électricité est (très) chère, après avoir allumé ma cuisinière à bois qui chauffe à un mètre, j’hésitais à brancher un petit radiateur à bain d’huile, pour au moins faire un vague fond de chaleur ailleurs que devant cette σόμπα, cette soba.

À peine râlé, je reçois deux dons magnifiques, pour le chauffage !! Donc, en remerciement – et aussi pour ma survie et celle des chats, et de cette pauvre Alithia, avec ses poils tout ras qui se caille autant que moi, j’ai enfin branché ce radiateur. Sur minimum, mais j’ai le côté droit du corps délicieusement tempéré. Ma transformation de Reine des Chats en Reine des Glaces n’est plus au programme.

J’ai mis plein de petits cartons bourrés de papier et de morceaux de couverture polaire dans les différents endroits autour de la maison pour les chats, et bien sûr je laisse entrer tous les harets qui ont pigé le coup des chatières.

On a eu ce matin trois minutes (peut-être quatre) de soleil, et on était toutes et tous, bipède et quadrupèdes, dehors, juste pour nous rappeler comment ça fait sur la peau et les poils. Délicieux, miraculeux.

Le soir :

09-P1490036

10-P1490035

En journée :

05-P1490047

On ne le voit pas, mais Nekosan est DANS la soba, dans le compartiment du bas !

08-P1490037

Par contre, la nuit, c’est toujours un peu la guerre pour me coucher !

07-P1490040

Le matin, je passe un bon moment à remettre un peu d’ordre dans l’incroyable foutoir que laissent les chats après leurs nuits folles. Les pires : Champi, Monostou mon nonosse moumou, Clotaire le P’tit Capitaine et P’tit Loustic, qui est un vrai petit diablotin !

06-P1490042

Et dehors, à travers la vitre de la porte, des petits très très très sauvages, auxquels j’ai préparé pourtant plein d’endroits plus confortables que celui-là :

01-P1490079

Temps glauque, qui n’a pas empêché, une fois de plus, la rencontre entre Zim et son ennemi juré :

Par contre, j’ai trouvé dans la grande pièce où je mets les réserves pour les chats et où je prépare leurs repas cette toute petite chose mouillée et morte :

03-P1490076

Pauvre petit lapin :

04-P1490075

Un peu de sang sur le ventre, il a donc été tué. MERDE. Je HAIS les chats. L’autre jour, ils m’ont ramené un rouge-gorge. Salopards. Une chose m’étonne beaucoup : ce lapereau est un garenne. Or il n’y a pratiquement aucune faune sauvage de cet ordre sur l’île. Enfin, si, il y en a un peu, mais des garennes ? Qui auraient échappé à la razzia que font les chasseurs depuis des siècles, voire des millénaires ? A la vente, on trouve de gros lapins domestiques d’élevage, mais pas de garenne. Je suis perplexe. Et très triste. J’attends qu’il arrête de pleuvoir pour aller l’enterrer.

Je me rappelle une petite chanson que chantait ma mère :

mon petit lapin

a bien du chagrin

il ne court plus

il ne joue plus

dans le jardin

cours lapin !

cours lapin !

cours plus vite

que le chien !

Et maintenant, tadaaaaaaaaaaaaaaaa :

02-P1490089

Moi et mon radiateur, c’est une love affair !

 

 

 

20 thoughts on “2 janvier : passez l’hiver dans les Cyclades, qu’y disaient !

  1. Je plussoie : l’hiver le plus froid depuis 10 ans, et déjà -12° dans la Grèce du Nord. Et ce vent… Κουράγιο Sylvie μου!

    • et en plus ça ne fait que commencer, de la gnognotte en général à côté de février… mais on s’en fout, on sable le champ (et pas le Champi) le 25, non ?

        • ah oui, c’est sûr, il fait toujours beaucoup plus froid en février. ça va être la cata si on a les alkyonides cette année.
          c’est même pas que j’espère, c’est que je suis sûre que c’est syriza qui passe. hem… pourvu qu’ils soient prêts ! (à prendre la patate chaude et le bâton merdeux… nooooooon, pas dans la même main;-))

  2. Suis en retard pour le versement car ai eu un coup dur à la voiture, le 26 décembre !!! Et là, immobilisée car malade… Mon agence est à 30 km… Je vais essayer la semaine prochaine… Je reprends le travail lundi…
    En attendant, je te souhaite une bonne année, ma Sylvie, on espère des jours meilleurs bien mérités, et un arc-en-ciel à l’horizon…
    J’ai des idées, mais il faut que je t’en parle…
    Si les envois n’étaient pas si difficiles, tu aurais un deuxième chauffage… et bien d’autres choses… Si je pouvais trouver un routier….
    Une année du mieux possible à la tribu… Bisous à partager

    • oh, mais tu as vu, il est bien mon radiateur ! un coup de pouce de dons d’amis, et zozefine ose l’électrac’. mais merci quand même brigitte. et bonne année aussi à toi, que les emmerdes passent vite !

  3. Ouaiaiaiaiais !!!! El calor vencera el frio ! Séguro !!!

    ;-)

    PS : c’est triste pour le lapinou… tu te rends compte s’il avait été blanc ? Qu’aurait dit Alice ? Qu’aurait fait le Chat de son sourire ?

  4. vraiment dommage pour le lapinou ou les rouges-gorges ! je fais moi aussi la guerre à mes deux chats mais on ne pas grand chose contre la nature et l’instinct…
    bon courage sylvie

        • rien bu. même pas acheté de naoussa. je HAIS mes chats quand ils tuent des lapereaux, c’est simple. ça me fout en rage de constater qu’il y a tel ou tel animal sur l’île en en trouvant le cadavre tué par un chat.

  5. Chauffe Zozé… chauffe ! Et j’implore les dieux de l’Olympe de ne pas envoyer justement les vents du Nord (et de l’Olympe) vers les Cyclades…
    Et on attend le 25 avec impatience ;o)

  6. petit truc tout con que j’ai découvert cette année. Habitant dans un chalet du XVIIIème quelques courants d’air frais sont inévitables donc : prendre un récipient style moule à cake métallique ou boite quelconque, y faire brûler 4 bougies à réchaud ou autre bougie pas chère, sur ce récipient poser un vase en terre cuite de diamètre 10 à 15 com à l’envers, boucher le trou avec une pièce de monnaie ou autre, puis au dessus, poser un autre vase plus grand, pas bouché celui-là. Il est juste important que le plus grand vase tienne encore posé sur le moule à cake. La bougie va chauffer le petit vase ce qui va générer une circulation d’air chaud diffusant par le trou supérieur. Ce n’est pas une grosse chaleur, mais ça peut plaire aux chats. Belle année Clo

  7. à clodine et christine : j’avais essayé. c’est assez étonnant, c’est vrai, mais très peu pratique dans ma maison foutraque et surtout je suis très très parano avec les chats, qui trouvent toujours un moyen de déguiller ce genre de constructions provisoires…
    mais merci de m’avoir remis en mémoire ce « truc » assez génial. d’ailleurs lorsqu’on ouvre la page YT mis en lien par christine, à droite sur le menu, on trouve une série d’expés marrantes, qu’on pourrait tout à fait imaginer s’amuser à faire – mais sans cent chats autour !

Laisser un commentaire