Coup de pouce pour les stérilisations

Les Chats de Syros ont besoin de votre aide. C’est grâce à vous, donatrices et donateurs, que ce refuge survit. C’est une entreprise qui ressemble à s’y méprendre à un tonneau des Danaïdes, et pour le remplir/vider, je ne désespère pas un jour (ou l’autre) de retourner à une certaine autonomie. Cela n’est plus le cas depuis plus de 2 ans. ChacunE d’entre nous a sa « danseuse », je suppose, une maison en ruines, des appareils informatiques, ou électro-ménagers, ou de l’outillage super, ou une bagnole, ou un bateau, ou des voyages, ou des activités sportives, ou des habits, des meubles, des collections… Mais ces « danseuses » sont la plupart du temps auto-financées : « Je fais ce que je veux de mon argent ». Moi, j’ai commencé comme ça, et je me retrouve sous perfusion constante, parce que cette « danseuse », ce sont des bêtes, et que si on peut bien revendre la maison, les appareils, cesser de voyager, il n’est pas question d’abandonner ces bêtes qu’on a prises en charge. Donc merci à celles et ceux qui, avec fidélité, gentillesse et constance, continuent de m’aider, de nous aider.

A propos d’aide, il semblerait que nous ayons trouvé une nouvelle présidente, à laquelle Les Chats de Syros adressent mille et un ronrons, en attendant plus – et j’espère une présentation qu’elle voudra bien faire (d’)elle-même : musique à venir.

Autre aide, sur une idée de Paul qui s’occupe de ce site : l’adoption, en forme de parrainage. Michèle et Sara ont pris sous leurs ailes aimables le petit Nekosan, et un petit détour sur leur blog Gym-Yoga ne peut que plaire aux fans de chats sous toutes leurs formes et dans toutes leurs apparitions (c’est ici : http://blog.gym-yoga.fr/). Pour l’instant, je suis un peu lente sur le sujet, mais je m’y mettrai plus sérieusement d’ici l’été – j’attends un meilleur moral, pour l’instant plombé par une météo absolument calamiteuse et qui me bouffe l’énergie à un point inquiétant (je ne sais pas si c’est un effet de l’âge, de la dèche, mais je deviens de plus en plus météosensible : froid + gris + vent + pluie, et je me traîne comme une vieille savate mollachue).

Par contre, ce serait super de me donner un petit coup de main (un petit coup d’argent) supplémentaire pour m’aider dans les stérilisations des femelles en priorité, mais également des mâles si je peux les assurer financièrement aussi. Hier, en donnant les croquettes du matin, j’ai réussi à attraper trois femelles très enceintes, pour les amener à la stérilisation (et, hélas, aux avortements qui allaient avec). Athéna, ma sublime chatte noire petit modèle, aux doigts blancs et aux yeux bleus (quand je pense que c’est seulement ces dernières semaines que j’ai pu commencer à la caresser et à la tenir – j’ai honteusement profité de cette toute nouvelle confiance, et je ne sais pas quand on refera copines); une petite tigrée à la tête rousse, pas trop farouche et tellement avide de manger qu’elle en a été facile à berner; et une jolie grise aux beaux yeux, extrêmement sauvage mais elle aussi plus occupée à croquer les croquettes qu’à se méfier de mes mains et de la caisse de transport. Comme il fait encore très froid, et que la pluie menaçait, je ne suis pas allée les chercher hier soir, mais seulement ce matin : les relâcher le jour même, quand elles sont encore titubantes de l’anesthésie, et si le temps est affreux, je trouve cela bien cruel. Mais cela coûte 11,50€ pour la nuit… Pour bénéficer du prix « chat haret » (50€ au lieu de 100€ pour les femelles), il faut accepter que le vétérinaire coupe le haut de l’oreille gauche du chat : à chaque fois, ça me mine affreusement, car c’est leur couper cette si jolie partie de leur frimousse, justement ces adorables petits poils radars du bout de l’oreille, etc. Mais c’est une condition sine qua non pour bénéficier du mi-tarif (je peux vous dire que j’ai BEAUCOUP insisté pour que les chats ne soient pas amputés de leur oreille, mais rien à faire).

Donc, un petit coup d’aide supplémentaire serait bienvenu : il y a encore Clotilde et La Féroce à faire stériliser (Clotilde =  facile, mais La Féroce…) et tous mes petits mâles, Champi, Clotaire, Monostou, les Picoulets du doigt, de la tête et de partout, sans compter une armada de chats noirs que je n’arrive pas à distinguer les unEs des autres, et qui sont plus ou moins approchables/attrapables (parmi eux, certainement des femelles, mais impossible de le savoir assurément sans les attraper vraiment).

Ci-dessous, les factures (non encore payées) des trois stérilisations, et la vidéo du retour à la maison, ce matin …

20-P1510587

19-P1510586

Voilà. Merci d’avance pour cette aide supplémentaire !

 

(Et dans la foulée, je vais poser un autre post, avec des photos « diverses »)

4 thoughts on “Coup de pouce pour les stérilisations

  1. Oui, ma pauvre, c’est difficile tout ça… je me doute…
    Chez moi mère et fils sont stérilisés.. Loulou récemment, on a voulou lui laisser une petite vie de jeune homme… mais il devenait invivable, miaulant hurlant à haute dose, inondant tout et menant la vie dure à sa mère… On a fini par craquer… A peine 50 euros, pas de traces, pas de médicaments, pas de souffrance, peu de surveillance, le lendemain on l’a gardé au chaud pour la forme (il avait le droit de sortir) puis sa vie a recommencé normalement.
    Cette fois, je ne peux pas t’aider… fauchée d’archi fauchée et dans le rouge officiellement… La banque vocifère… Mais dès que je me suis refaite, je verrai ce que je peux faire…
    Bisous tout plein à l’ensemble de la maisonnée et bon courage à toi…

  2. C’est vrai que c’est dur de supprimer des vies, mais c’est mieux ainsi.Il n’y a pas d’autre choix pour éviter des existence de misère et de souffrances.
    Une petite aide pour les stérilisations des ces nombreuses minettes.
    Bonne idée, les parrainages, j’y songe.
    A part ça, toujours d’aussi belles photos malgré le moral en berne ! Mais le printemps est là, et tout sera moins tristounet.
    Bonne continuation, bisous et caresses aux minous qui veulent bien se laisser faire !

  3. Une petite somme va partir dès que possible… oui, c’est tellement important, ces stérilisations, ça évite tant de souffrances… j’y songe aussi, aux parrainages, et à la grande responsabilité – et au grand honneur ! – de devenir la présidente de cette très belle association, cette communauté chatophile, dont tu es Sylvie la bonne fée, la fée de l’île… j’espère être à la hauteur, ça fait peur !
    Attendons l’officialisation pour en écrire plus, pas reçu les papiers encore…

    Bisous !

  4. Bon, je vais t’envoyer une petite somme en +… parce que j’ai connu Lupita en quête d’un endroit pour « nicher »… (c’est pour ça qu’elles sont gentilles) et qui s’est fait « niquer »… mais je la trouve plutôt heureuse, en comparaison avec les deux chats mâles à moitié sauvages qui en flanquent partout en ce moment, surtout sur ma terrasse : plus je nettoie, plus ils en répandent ;o))… une infection à l’approche de ce 21 mars, jour de super grande marée en +

Laisser un commentaire