Comment fait-on dans un pays « occupé » ?

Je profite de ce que l’occupant troïkien est de retour ce jour à Athènes pour donner quelques nouvelles des Chats de Syros.

Le petit Nekosan lutte pour sa survie : une radio des poumons les montre en très très mauvais état (pneumonie chronique) – une piqûre de Convenia (un antibio puissant) et un peu de cortisone retard plus tard, pas d’amélioration. Il est toujours là, il mange, il vient faire la balade du soir (ah, il faut quand même que je vous raconte cette balade du soir !), mais cet été torride qui nous est tombé dessus brutalement est un poison violent pour sa respiration. Le véto me dit de le garder au frais… Comment faire dans cette maison ? Alors je fais comme les grecs, je voile les fenêtres, je ferme les portes après avoir rafraîchi l’atmosphère en me levant à 6h du matin et en ouvrant tout, je mets des pochettes réfrigérées sous son corps à la recherche perpétuelle d’air, et j’essaie de le persuader d’adopter mon symbiote le ventilateur à pied (ça c’est moins évident). On me dira : ne serait-ce pas charité et compassion que d’abréger ses souffrances ? Mais justement, il se balade la nuit, il mange pas mal, et… Et voilà, il lutte pour vivre, alors je ne peux pas lui enlever ça. Alors on lutte ensemble.

2-P1550689

Un touriste a laissé pour moi une toute petite chatte tricolore avec un oeil en bien mauvais état. Il est perdu, mais en plus il s’énuclée tout seul. Comme j’image que la glande lacrymale est abimée, des larmes coulent, la « chose » est humide et prend toute la poussière, les poils, etc., et bien sûr la petite chatte souffre si j’essaie de lui enlever ce qui colle au globe oculaire. Mais le vétérinaire m’a dit qu’elle était trop jeune pour la chirurgie. Alors je la laisse tranquille dans ma chambre, histoire de minimiser les risques qu’elle s’accroche l’oeil à quelque chose (!), elle a sa petite maison avec nourriture, boisson et toilettes sèches, et j’attends qu’elle grandisse à son rythme, qu’elle prenne quand et comme elle le voudra sa place parmi les 100 autres chats !

01-P1550660

C’est super moche, faut dire… Mais elle est très aimable et ne rechigne pas à la papouille ventrale

40-P1550656

Et je vous épargne le gros plan de profil.

Et voilà l’installation (sous la « tente », un box de transport, de l’eau, à manger et un plat avec du sable. Et la nuit, elle va dormir là-dessous)

1-P1550680

Les petits de la Féroce (que je vois de moins en moins au fur et à mesure que ses petits grandissent) : Louis-Louis, le tigré, Louis-Rose, le rose, Louis-Roux, le roux, et Louis-Gris, le gris (mais comme ce dernier a aussi un peu de rose sur le museau, je suppose que c’est une femelle – je dis « je suppose » car contrairement aux trois autres, je n’ai jamais réussi à le/la choper)

Bon, la qualité est pas terrible, mais c’est une photo de nuit : les chats ADORENT dormir là-dessus ! Il y a mille autres endroits plus confortables, mais bon, vous connaissez les chats !

04-P1550539

Louis-Louis et Louis-Rose étaient tous deux malades. L’Augmentin a très bien réussi à Louis-Louis, mais je voyais mon Louis-Rose commencer à glisser dans cet état de maladie soudain devenue mortelle, et le chaton le matin bien vivant est mort le soir. Donc je lui fais des injections de Baytril depuis hier, et ça semble donner le tour, en tout cas il est moins amorphe, se plaint moins, et surtout a participé à la balade du soir hier, qui me sert de test de vitalité.

Louis-Rose

33-P1550391

Louis-Louis

25-P1550476

23-P1550466

24-P1550470

31-P1550383

A la fenêtre, Louis-Gris. Les trois devant, là, dorment sur une pipe à bois dont le sommet est tout petit, ils n’arrêtent pas d’en tomber, remontent, se réinstallent en faisant tas, et rebelote.

32-P1550384

La jolie famille

34-P1550236

35-P1550239

Nekosan et Louis-Roux. Louis-Roux a un an de moins que Nekosan. Mais comme ce dernier est sous-oxygéné depuis sa naissance, il ne grandit pas, ou très peu.

12-P1550592

36-P1550247

17-P1550619

Autre famille, celle de cette écaille de tortue, qui me semble toujours triste (ce sont les petits qui étaient dans le champ du bas, et qui ont survécu au début des grandes chaleurs, mais aussi à la fin éprouvante de cet hiver interminable, froid, pluvieux, venteux, calamiteux)

09-P1550588

Comme les petits étaient également malades, Augmentin comme thérapie, et je les nourris 3 fois par jour dans la maison, car je ne suis pas certaine que la mère ait encore du lait.

Le petit noir vient de croiser Alithia…

26-P1550486

Le petit rouquin…

05-P1550562

39-P1550535

1-P1550684

Comme Louis-Rose a besoin de tendresse, et que cette écaille de tortue est une petite mère accueillante, il dort avec eux !

20-P1550644

18-P1550629

Athéna passe de temps en temps, je l’aime !

29-P1550524

28-P1550520

27-P1550515

10-P1550589

11-P1550590

Le beau Gingembre

07-P1550576

41-P1550580

Ma belle Olympe me semble filer un mauvais coton, elle dort la tête quasi dans l’écuelle d’eau beaucoup trop souvent à mon goût… Les reins ?

08-P1550583

15-P1550606

Dehors, il y a aussi des petites familles… et donc des chatons…

Cette chatte noire et blanche très très sauvage avait mis au monde trois petits, mais après cette fin d’hiver terrible, ne reste que cette petite tricolore. Ses yeux étaient plein de pus, je n’ai pu lui faire de petits soins que 2 ou 3 fois, mais j’ai vu aujourd’hui que ses yeux sont bien ouverts et propres : OUF !!

19-P1550642

Autres petits, deux noirs et un roux, tous trois angoras. Peut-être les petits d’une écaille de tortue angora elle aussi, qui passe parfois, et qui les a carrément abandonnés dans le poulailler. Mais, bon, ils se débrouillent. Ils semblent en bonne santé, même si les yeux sont pas top, et je peux effleurer un des petits noirs…

38-P1550379

J’ai ressorti la casserole à Bizule, et à côté Julie : ce sont mes deux filles angoras blanc et roux.

03-P1550676

Alithia cherche la fraîcheur, et dort comme ça !

30-P1550527

Rien à voir, mais au hasard de mes journées…

Un passant qui passe

22-P1550653

Une journée phosphorescente de chaleur

21-P1550652

Vénus et Jupiter à Galissas

37-P1550255

Et un résumé prophétique de cet espoir déçu qui a envahi nos coeurs et nos âmes…

ΧΙΜΑΙΡΑ  ΟΧΙ …. Chimère…. et ce mot grec que maintenant vous connaissez bien !

16-P1550610

Voilà, c’est tout !

06-P1550573

 

 

 

6 thoughts on “Comment fait-on dans un pays « occupé » ?

  1. Quand je vois la forme de ma Lupita et que je lis toutes les misères de tous les chats que tu recueilles, j’aurais presque la honte ;o((

  2. En pensée avec vous en ces moments si difficiles pour la Grèce et ses habitants….Que d’espoirs déçus…mais vos minous ont la chance de vous avoir,eux.
    Merci pour ces belles photos et la chronique féline des chats de Syros.
    Peut-on toujours faire nos dons par paypal sans que ce soit  » intercepté » ?

  3. As-tu vu mon mail où j’ai mis un lien vers le travail de Lhote ? Dans sa photothèque il y a quelques photos de chats. Je les trouve moins intéressantes que les tiennes tu vois. Pourtant le gars est un sacré pro et certaines de ses photos sont de véritables œuvres d’art !
    Mais pour les chats, tu es la Reine. Epicétou !!!

    ;-)

    + l’url de Lhote pour la compagnie : http://www.stephane-lhote.com/phototheque/index.html

  4. hello Sylvie,
    entre deux recherches, je clique sur l’icône des chats de Syros. Parce que j’aime te lire et avoir des nouvelles par écrit ou avec des belles photos. Gros gros gros becs.
    Ps. un loup a été vu au fond du Val d’Anniviers…
    bises à toute

Laisser un commentaire