Pleins et déliés

L’été. C’est un privilège inouï de le passer à la chaleur, dans cette lumière-là, fille de la mer, des Cyclades et du ciel d’Ouranos. Pourtant, la mer, je n’y vais pas vraiment souvent, je m’en excuse auprès de celles et de ceux qui se projettent en moi rôtissant sur le sable puis barbottant dans l’eau, telle une grosse phoquesse bienheureuse. « Il faut s’imaginer Sylvie baigneuse » : non, pas encore.  En fait, peu de plage, par trop de soleil, trop de sable brûlant, et aussi trop de gens, qui supportent mal la présence pourtant ô combien discrète d’Alithia, cette chienne en liberté. Elle n’aboie jamais, se fout des pique-niqueurs, n’est pas intéressée par les enfants et pas non plus par leurs parents, elle a fait pipicaca depuis longtemps quand on y est : simplement elle ne « voit » pas les serviettes de plage et passe son temps à chasser le lézard ou le scinque dans les touffes herbeuses et entre les pierres, et, lorsqu’elle repère un de ces reptiles ultra méfiants et rapides, elle se met à creuser, et donc à projeter du sable… Péché capital, impardonnable. Mais je me rattraperai en septembre : l’eau sera divine, gorgée de chaleur, et les touristes seront rentrés dans leur septentrion, nous laissant, à Derek, Alithia, quelques autres et moi l’entière jouissance de ce petit paradis qu’est Arméos.

premier jour d'été, le yoga de Chris

premier jour d’été, le yoga de Chris

 

 

les hélichryses saluent le soleil d'or

premier jour d’été, les hélichryses saluent le soleil d’or

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

perfection : le priemr jour d'été, le soleil me quitte en plein milieu de la baie

premier jour d’été, parfaite symétrie dissymétrique

Grâce à une rentrée d’argent, je vois venir les mois d’été avec une certaine sérénité. J’ai pu payer ma facture de plus de 2300€, et, si je reste très sage, j’arriverai à payer celle de la livraison de dimanche, un peu plus de 1500€, sans trop flipper ni insomnier. Mais je devrai rester sage. Encore que je suis toujours sage, et c’est en me forçant presque (presque !) que je m’octroie ena elliniko metrio et mia soda me mia fetoula lemoni* quand je fais les courses et que je me suis acheté un nouveau petit campingaz pour faire mon café du matin… Je m’en fous, j’ai besoin de peu de choses, et pas mal de ces choses m’ont été envoyées ou amenées par d’excellentes amies de la vie ou de blog. En fait, j’ai maintenant (et depuis un certain temps) besoin de deux choses et vous n’y pouvez rien : prendre une semaine de vacances (= faire autre chose, autrement, ailleurs), et faire un check-up.

*un (café) grec moyen (pour le sucre) et une eau qui pique avec une petite tranche de citron

Les chats : que de morts, je l’ai déjà dit, mais à la liste déjà donnée, il faut rajouter ma petite Daisy et le sublime chat rose angora. Daisy parce qu’elle n’avait plus d’âge, et que la camarde l’a quand même retrouvée.

Daisy

Daisy

Et le sublime rose angora… Je ne sais pas de quoi. C’était un chat extrêmement sauvage, qui me crachait dessus à chaque repas. Je l’ai trouvé sous le caroubier du bas. L’état du corps laissait penser qu’il était mort depuis quelques jours, 3 ou 4. Odeur trop atroce, je l’ai enterré là où il reposait, en ajoutant dessus un plein sac de sable. Il avait une méchante blessure sur le côté qui pouvait avoir été faite post mortem, mais il est possible qu’il soit tombé d’une branche haute du caroubier (qui, vous vous souvenez, est vraiment immense, et abrite beaucoup d’oiseaux) et se soit empalé en cours de chute. Seul lui pourra le dire, lorsque nous nous retrouverons au paradis des chats.

Le sublime chat rose

Le sublime chat rose

Et puis j’ai failli perdre P’tit Loustic avant-hier. Et ça, mon P’tit Loustic, c’est ma prunelle. Par contre, rien ne dit que je finisse l’été avec lui, puisqu’on ignore ce qui lui est arrivé. C’était vers 8h du matin, je le vois arriver les pupilles totalement dilatées, et en train d’asphyxier. A l’examen, les lèvres et l’intérieur de la bouche étaient déjà bleus, il était plein d’écume sur le menton, et il râlait quand l’air arrivait à passer. Il se tordait à chercher sa respiration, et essayait de se cacher (Artémis merci, car il est toutefois revenu ici, à la maison). Après l’avoir tiré de dessous la palette (refuge de sa toute petite enfance), j’ai d’abord essayé de lui faire du bouche à bouche – mais soudain j’ai pensé à Bob, empoisonné et dont le corps semblait avoir montré les signes d’une détresse respiratoire violente. Après m’être esssuyé la bouche, j’ai enfilé deux doigts dans sa gorge, pour y chercher inutilement quelque chose qui y serait coincé. Je le maintenais immobile, mais il mourait. Que faire, alors que le véto n’arrive pas au cabinet avant 10h ? Quelque part, cela l’a sauvé ! D’abord, je lui ai fait une injection de cortisone, du Dépo-Médrol. Ce que je ne savais pas, mais et le véto et la pharmacienne me l’ont confirmé, c’est que cette cortisone retard ne peut pas agir avant quelques heures. Comme c’était sans effet, il ne respirait pas plus et commençait à s’éteindre, j’ai pensé poison, et ne pouvant supporter une agonie de plus, je lui ai injecté la seringue de sédatif tenue au cas où je devrais emmener un chat se faire euthanasier (mais, et ça c’est la chance, que je n’ai pas toujours vu ce qu’elle signifie).

P'tit Loustic

P’tit Loustic

Et revenant de la salle de bains où j’étais allée chercher  un bout de gaze pour protéger son corps avant de l’enterrer, je le retrouve qui respirait ! Dans le potage, mais pas mort. J’ai téléphoné au véto, qui m’a dit de le lui amener quand il se réveillerait. A l’examen, respiration et palpation normales, pas de fièvre. En fait, c’est la piqûre de sédatif que j’ai faite en prévision de sa mort qui a été sa survie ! J’aurais pu ne pas la faire (il semblait déjà dans le coma), ou il aurait été un peu plus tard, je l’aurais emmené d’urgence au cabinet du véto, et il serait mort en chemin (un quart d’heure de route en fonçant comme une dingue), ou simplement j’aurais été dehors à nourrir les chats, je l’aurais loupé. Je l’avais déjà sauvé de la noyade quand il était bébé, qu’il était tombé dans un seau d’eau d’où il était incapable de ressortir, tout handicapé et plein de spasmes qu’il est : j’étais dans la pièce à côté et le bruit d’eau m’intriguait…

Pour le véto, c’est une allergie brutale : le fait de l’endormir a calmé le stress. Pour ma pharmacienne préférée, c’est un empoisonnement, et le fait de l’endormir a calmé le cœur, qui a pompé moins de sang. Le doute subsiste : allergie ou empoisonnement, la vie de ce chat a tenu à très très peu de chose. Et comme le doute subsiste : what/when next ?

Maintenant, quelques images variées :

je suis consternée par mes chats, pourtant bien nourris, quand ils me ramènent de pareilles merveilles (c’est la 2ème fois, et ça me déprime totalement : les chats, c’est la catastrophe pour la biodiversité, et 100 chats, c’est Attila):

Couleuvre léopardine (elapha situla) de bonne taille (50cm)

Couleuvre léopardine (elapha situla) de bonne taille (50 cm)

Elaphe situla (couleuvre léopardine) (2)

Elaphe situla (couleuvre léopardine) (4)

Elaphe situla (couleuvre léopardine)

Mon Vincent me manque (et tous les autres aussi, mais l’été, c’était Vincent toujours présent dedans, à dormir, dans son grand corps souple et si doux à papouiller)

Loulpu et Vincent

Loulou et Vincent en mars, il n’y a pas si longtemps pourtant…

J’en ai eu assez de voir Nipponais souffrir des oreilles. J’ai trop procrastiné et je m’en veux. Il est de manière générale en mauvaise santé, mais depuis que ses oreilles ont été enlevées, il ne s’arrache plus les poils, et il dort sereinement. Je ne sais pas si sa vie sera encore longue, mais elle sera moins douloureuse.

Nipponais et son bandage : pas la joie !

Nipponais et son bandage : pas la joie !

 

Nipponais avant quôn lui enlève les fils : tout de suite mieux

Nipponais avant quôn lui enlève les fils : tout de suite mieux

 

Dans le groupe des chats qui m’inquiètent beaucoup, à part Nipponais et P’tit Loustic, il y a la petite rouquine de la dernière portée de la Féroce (elle perd ses poils), Teddy, Bouzouki Fou, le BBB gris (vraiment squelettiques et trop affamés tout le temps), mais surtout, et là mon âme est vraiment affolée, ma chère et délicieuse et crazy Bizule. Elle est très maigre, je hais sentir ses hanches quand je la caresse et lorsqu’on fait le salut à Bizule, elle est tellement légère que j’en ai mal.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Bizule bébé

P1170109

Et voilà une baptisée récemment, elle s’appelle Myriam (c’est la petite tricolore de l’avant-dernière portée de la Féroce). C’est une poussine délurée, incroyablement affectueuse, pleine de peps, drôle et très curieuse :

P1070035

 

J’espère que vous avez quelque chose qui ressemble à l’été, et plus satisfaisant qu’un jour de soleil sur deux de pluie. Je ne sais pas si ça console, mais ici, il a plu en tout et pour tout 228mm depuis septembre 2015, et c’est ce qu’on appelle un climat méditerranéen aride – difficile de sauver les plantes. Mais ma jeune caroubière femelle pousse, et chaque nouvelle feuille est une vraie joie.

D’ailleurs, l’arbre est une créature sacrée, et chaque personne qui en agresse, voire qui en tue un est maudit par les Dryades. Car il ne faut pas seulement abominer ceux qui torturent les bêtes et les humains, mais aussi ceux qui coupent les arbres sans état d’âme : je suis certaine qu’il y a un enfer prévu pour eux aussi.

Une chanson pour finir, où il est question de l’usage maudit des arbres contre les hommes : « Strange Fruit », chanté par Nina Simone. Je mets juste le lien vers Youtube, car le choix des photos pour cette chanson est absolument terrible, et accablant. Strange Fruit, Nina Simone

 

 

16 thoughts on “Pleins et déliés

    • ;-) avec 100 chats, statistiquement, c’est difficile d’y échapper ! mais certaines années sont pires que d’autres. et cette année-ci est particulièrement gratinée. ce qui est particulier dans cette vie de mémère à chats sur l’île (comme pour beaucoup d’autres gens dans des situations de ce point de vue similaires), c’est la confrontation avec la mort « en vrai », tangible, physiquement présente. mais ce qui est beau reste beau, et il faut arriver à vivre en tenant d’une main le laid et le mal, et de l’autre le beau et le bien. note, là, je regarde le loustic en train de piller consciencieusement la gamelle de croquettes d’alithia, il fait pas pitié !

  1. ce n’est jamais facile d’en perdre un(e), mais alors multiplié par le nombre…ça fait beaucoup… Et tu sembles traverser une année difficile… J’espere que toi et tes compagnons allez beneficier de la protection des cieux et des dieux… Et que ma chère filleule Bizule ira vite mieux- je vous envoie à tous de très puissantes et énergiques pensées…

    • oui, ta filleule me fait flipper. elle a pris ses quartiers d’été habituels (l’an passé c’était dans une casserole, cette année c’est dans un baquet en plastique rouge dans la douche), mais sa maigreur fait peur. et puis elle ne vient plus dehors au crépuscule faire une petite balade post prandiale dans les champs avec les autres. elle semble fatiguée quoi. je demande à artémis qu’elle lui foute la paix. mais artémis est une déesse capricieuse et cruelle. alors le renfort de tes pensées positives est bienvenu ;-))))

      • Je me doute que tu as pensé aux trucs de base genre vermifuger etc… Mais elle a peut-être un sale virus? L’as-tu emmenée chez le véto faire une prise de sang? Je t’aiderais pr les frais bien sûr dans ce cas-là- c’est pas grand chose mais tant qu’à marrainer un chat, j’aimerais le faire bien- mais il faut que tu me tiennes au courant… Donnes-moi des nouvelles- bisous

        • pour nipponais, j’avais demandé combien ça coûterait de faire les examens (lui aussi est maigre comme un coucou) : ben 90€ pour les premiers examens, mais pour des exas plus approfondis, compter au moins 200€. j’imagine que beaucoup des exas partent à athènes. avant qu’il ait un truc pour rayons X, il devait demander à son père qui était toubib d’aller dans son cabinet, et seulement pour les cas exceptionnels. bref, les prix sont assez rédhibitoires. pour lui, ces chats maigres, c’est la FIV. juste croiser les doigts. moi je suis pas persuadée, je ne vois que l’amaigrissement comme symptôme vraiment notable. et la faim. je les ai vermifugés, parfois je vois un caca de l’un ou l’autre, pas de vers dedans. mais c’est vrai que je devrais en avoir le coeur net.

          • Incroyable ces tarifs… (40€ ici) . Bon, pr depister le FIV et le FELV, il faut une simple prise de sang- ça vaut peut être la peine de le faire? Avec traitement, ils peuvent vivre des années- y a pas qu’à croiser les doigts non… Qu’en penses-tu? Je t’aide… Pour Biiizuuule…

            • oui, je vais prendre RDV, tu as raison. les prix, ce sont des prix grecs (24% de TVA plus la compensation sur les tarifs de toutes les augmentations d’impôts qui accablent tout le monde. mais effectivement, il y va carrément). c’est un syndrome bizarre : pas de vers, bon appétit (voire affamé tout le temps pour teddy), mais amaigrissement, quelle que soit la quantité de bouffe ingérée. et pas spécialement soif. foie ? pancréas ? tumeur ? thyroïde ? et comme bizule a une bonne 10aine d’années, je suppose que le taux de créatinine sera pas top non plus. du coup, j’ai pas trop trop envie de savoir, du coup je procrastine….

              • Oui, à part les virus, ça pourrait venir de la thyroide, ou un souci de glycémie type pré diabète ou diaèete, ou pire certes…
                Mais dans ce cas-là, en bonne infirmière, je te ferais une réponse pragmatique: si on sait ce qu’elle a, on peut la soulager…
                Sinon, ben c’est comme au moyen-âge, on subit, on souffre, et on meurt :-)
                Et je t’assure que je mesure l’énormité de tout ce que tu fais pour cette immense tribu, plus les problèmes de fric que cela sous-entend…
                Tiens-moi au courant

              • mais ils auraient soif si c’était du diabète, non ? là, ils boivent normalement. bon, j’ai pris RDV lundi à 11h (demain c’est surbooké). alea jacta est.

              • Pour la soif et le diabete, je sais pas ce qu’il en est des chats- les humains n’ont pas forcement soif… Mais c’est une bonne chose pr le rdv :-)
                Et tu dois qd mm le faire bosser ce véto, il pourrait te faire un prix !! Bisous

              • non, je le fais pas bosser tant que ça, je fais beaucoup toute seule. quant à faire des prix : hahaha. l’un des deux parfois me fait un petit prix (le sympa qui aime les chats, 2€ il m’a fait payer pour la consultation du p’tit loustic), mais pas l’autre. tout dépend sur qui je tombe. et de toute façon, ce sont des prix fixes, pour les examens. mais bon, lundi je m’attends au pire.

  2. bon heureuse que la facture soit payée.. vous devez être soulagée… quel courage vous avez.. difficile de toujours économiser, économiser.. soyez sage pour la facture du 15 et vous pourrez vivre des jours plus heureux…Oh chère Sylvie, comme je pense à vous… Jolie la couleuvre léopard, mais je ne voue pas une adoration pour ce genre de bestioles… Ici aussi il fait chaud, chaleur, bruit (ce soir repas sur le parking (donc on tourne et on tourne pour se garer et cris à gogo) vivement fin septembre ou octobre via l’auvergne… Mon Auvergne, ma sérénité, mon calme, mon chez moi… je vous embrasse.. A-M

    • oui, c’est un comble d’attendre la fin de l’été pour pousser un (petit) ouf. mais c’est toujours le cas quand on vit dans des endroits touristiques. oh, la couleuvre est vraiment inoffensive, un serpent est très doux au toucher, une souplesse musclée étrange à manipuler. d’autres bêtes ici font plus peur, en tout cas à moi, en particulier ma détestation absolue (que je partage avec mon amie de l’île en face) : la scolopendre cingulata. je touche du bois (bien sec le bois, l’un explique peut-être l’autre) mais j’en ai très peu vu cette année. ou alors les chats ne font pas que dans les animaux inoffensifs (lapereau, souris, couleuvre), mais se paient aussi les scolopendres ! si jamais, allez faire un tour au repas sur le parking, s’il vous empêche de dormir ! invitez-vous !! j’ai fait ça une fois avec des voisins du dessus monstrueusement bruyants, j’ai sonné, et je leur ai dit : puisque vous m’empêchez de dormir, autant que j’en profite. hahahaha, ça a jeté un froid et je suis entrée chez eux. gêne aux entournures, le son de la musique baissé, et j’ai pu retourner dormir. je vous embrasse très fort, anne-marie !

  3. Des bonnes nouvelles (la chaleur de l’été, la sécurité/sérénité financière…) et de moins bonnes (les décès, les maladies, les disparitions…) et toujours de superbes photos ! Le bilan n’est pas si mauvais (mais là je ne parle pas de ton état de santé hein).

    Petite anecdote sympatoche : il m’arrive de regarder une émission de variétés musicales qui s’appelle « N’oubliez pas les paroles ». L’autre jour, la candidate Lison qui avait déjà gagné 12000€ expliquait qu’elle consacrerait l’essentiel de ses gains à une association pour chats !
    Sympa non ?
    ;-)

    • c’est pour cela qu’il y a des pleins et des déliés… mais non, le bilan n’est pas si mauvais, même si toutes ces morts me minent. et puis comme je suis comme le petit bonhomme qui tombe du 100ème étage (comme tout le monde) à se dire « pour l’instant tout va bien », je peux guère m’empêcher d’admirer le paysage au passage et d’y prendre de quoi faire mon miel. quant à lison (on dirait une chanson de brassens), elle montre que même si sur terre il y a plein de tarés (une voisine d’une amie vient de faire couper par la commune deux énormes tilleuls pluricentaires parce qu’ils la gênaient, véridique), il y a aussi des gens dont on a envie d’être les amis. alors oui, c’est sympa !

Laisser un commentaire