Ciels de soir et quelques bouilles de chats

Rien à dire. Petite déprime de fin février. Alors quelques images, parce que ce qu’elles racontent, tout de même, malgré tout, en dépit du reste, les images d’un beau voyage.

Les amandiers sont en fleurs

P1180550

P1180581

Période de pluie, d’où je suppose la baisse notable de moral des troupes

P1180547

Bouilles de chats. Ici Léonidas – Raminagrobis… et ce sourire énigmatique des chats pas mécontents

P1180596

Un beau rouquin côté mimosa-nord-Zavasta. Cette couleur d’yeux semble devenir fréquente dans la petite colonie

P1180599

Giroflée, tu es belle !

P1180636

Et toi aussi mon Zim !

P1180598

Un soir de nuages très étonnants et menaçants et un arc-en-ciel tronqué

P1180613

P1180620

P1180622

Alors qu’en me retournant… J’ai rarement vu un ciel si bleu bleu bleu, le ciel est bleuuuuuu

P1180623

P1180628

P1180630

La poussière lumineuse de l’arc en ciel coupée par un mince matelas de brumes

P1180633

P1180634

P1180637

P1180639

P1180645

P1180649

Bouquet final

P1180656

Et ensuite, la nuit tombe à une vitesse qui me surprend encore après 14 ans sur l’île.

Et donc, CQFD, la mer n’est pas bleue, elle est ce que ciel veut…

 

13 thoughts on “Ciels de soir et quelques bouilles de chats

    • hem, je dirais même quel.le.s beau.elle.x.s ciel.le.s ;-)
      oui, il y a des soirs comme ça, et des matins, tu as l’impression qu’il y a un peintre génial et dingue là-haut qui te balance tous les pots en même temps. bon, malheureusement ça se voit pas bien, il me faudrait un autre type d’appareil photo, mais ces nuages étaient vraiment très très bizarres, effilochés, mouvants, ça faisait un peu peur. avec juste ce bout d’arc-enciel qui en tombait.
      baisers pierre !

  1. C’est beau les amandiers en fleurs …. je n’en vois jamais, ce n’est pas la région . Les chats sont magnifiques . Ici nous avons un beau soleil avec – 6 degrés dans l’allier . Bises Zozé .

  2. Lysiane … Ici aussi … Des jacinthes et des muscaris ont déjà poussé quand il faisait doux et sont déjà brûlés par le froid :-( pour ce qui est de ta déprime, Sylvie, chez nous, c’est janvier qui fut le plus sombre mais heureusement, cette vague de froid est provoquée par un gros anticyclone et il fait, disons … Vivifiant. On se sent vivre ;-) La météo avait prévu un vent glacial qui eût dû renforcer un ressenti encore plus froid mais heureusement, ce n’est pas le cas. Courage Sylvie :-)

    • oh, ici aussi, pas que les amandiers, j’ai même vu des minosas en fleurs, des anémones, les asphodèles s’ouvrent. non, l’usure je pense, la bête usure du temps perso multipliée par les contraintes qu’impose une 100aine de chats.

  3. Ce matin, pour se réchauffer par « cheu nous » en france, des rires en écoutant Marie-Françoise Lévêque la québécoise alias Sophia Aram qui nous « esplique » ceu ksé kl’hivaire low :
    je te mets le lien vers les vidéos inter. La chronique s’appelle « L’hiver il fait froid » :

    https://www.franceinter.fr/videos

    ;-)

    • je crois que ce qui heurte c’est cette alternance de chaud et de froid. j’ai l’impression que quand j’étais gosse, on entrait dans le tunnel de l’hiver vers novembre, et on n’en ressortait pas avant le printemps en mars. là, tout d’un coup il fait chaud, disons anormalement chaud, on se dit ah chouette ça y est c’est déjà la sortie et paf, non, retour au tunnel. c’est la dizaine de tunnels un coup dessous un coup dehors un coup dessous un coup dehors, etc. dans la région de gênes (rhaaa, je me rappelle plus le nom, il me semblait que c’était le braco, mais je trouve rien sur gogole) au lieu du tunnel du mt blanc quoi ! donc on rouspète.
      mais c’est drôle et ça fait beaucoup rire les peuples du froid…

  4. Pas encore d’arbres en fleurs par ici… Certes, il fait froid, le vent de l’Atlantique fait rudement bouger les cimes des arbres, mais enfin, enfin, un peu de ciel bleu après tant de jours de grisaille.

    Les chats eux, restent au coin du feu. Pas fous. Coucouche panier, papattes en rond.

    En tous cas, les premières violettes et les premiers coucous ont montré le bout de leur nez il y a déjà quelques jours. La tradition dit qu’ils annoncent le printemps. J’attends désormais le chant de l’oiseau du même nom.