Biberon, biberonner, biberonnage

Ben voilà, rebelote. Je croyais y avoir échappé, pauvre naïve que je suis, mais c’est ainsi : j’ai un bébé abandonné, et c’est reparti pour les biberons et les petits nettoyages de culcul…

P1190417

L’histoire : une des femelles enceintes de cette année, une tigrée l’air assez malade, ossue, pas flambarde, est arrivée il y a à peu près une semaine, un soir où je regardais une bonne série sur internet en croquant des amandes grillées, un tout petit chaton en gueule, et s’est lovée avec son petit contre le ventre d’Alitheia et à mes pieds… « voilà, je suis là, on fait quoi maintenant ? ». J’avais déjà Tadaga et ses trois petits (dont la petite grise et blanche a une ataxie cérébelleuse* !) dans la grande chambre des chats, alors j’ai mis la belle et son chaton dans un carton, sur le lit à côté du mien.

P1190419

Mais j’ai bien vu qu’elle s’en occupait peu, du moins qu’elle était moins mère-chatte que Tagada (qui ne sort pratiquement jamais, et qui les surveille jalousement).

Et puis cette nuit, alors que je dormais d’un sommeil un peu alourdi et rendu vaseux par un tout petit excès d’alcool (quelques verres de blanc-qui-tue-l’estomac local) (moi qui suis quasi abstème, un rien me suffit) à Galissas avec un ami anglais qui repart aujourd’hui, voilà la chatte qui vraiment me dérange, me réveille, me harcèle, jusqu’au moment où je l’ai envoyée bouler de l’autre côté de la pièce pour me rendormir comme une brute. Je n’ai pas pensé une seconde qu’elle me demandait quelque chose, qu’elle me racontait une histoire, rien, je me suis protégée, j’ai protégé MON sommeil, un point c’est tout.

Et ce matin, elle avait disparu, laissant sa petite chose grisounette, un oeil un peu infecté, affamée, seulâbre dans son carton. Je crie « Au loup ! » peut-être un peu vite, mais qu’elle ne soit pas là au moment de la bouffe du matin, c’est absolument impossible, en tout cas ça n’est jamais arrivé jusqu’à présent. Evidemment, je me mords les doigts jusqu’au coude, méchante maman-chat que je suis, en plus je n’ai pas vraiment essayé de soigner cette mère-chatte, peut-être est-elle allée mourir dans un coin, et durant la nuit elle m’a dit « Je te confie la crevette, prends-en bien soin ! ». Je ne sais pas. J’ai caressé un instant la possibilité de confier ce petit à Tadaga, mais la différence d’âge est trop grande, et je ne suis pas sûre que ce petit machin soit en bonne santé.

Alors la boîte de lait maternisé achetée aucazou et le biberon qui va avec ont pris de l’usage, et me revoilà à tiédir le lait dans le biberon, à nettoyer le petit cul, à essayer de consoler ce petit abandonné.

P1190422

Et à me faire du souci pour la mère.

Quant aux trois petits de Tagada, dont l’ataxique Abousimbelle (et oui, c’est elle qui s’y colle !), ils vont bien. Ils commencent à en avoir marre de leur grand carton, essaient d’en sortir sous l’oeil extrêmement vigilant de la belle Tagada Tsoin Tsoin. Je lui ai proposé un carton posé par terre, avec une petite ouverture je-découvre-le-monde-extérieur découpée sur le côté, mais cela a semblé stresser tout le monde, donc j’ai remis les petits dans l’autre carton, et je les laisse gérer la chose. La seule raison pour laquelle j’ai voulu intervenir, en accélérant le mouvement, c’est que j’aimerais bien qu’Abousimbelle s’exerce un peu à marcher ailleurs que sur le fond d’un carton avec couverture, que ces petits sont de plus en plus nerveux et donc se battent à longueur de journée avec tous les risques d’un coup de griffe dans l’oeil que cela comporte, et dans la crainte que Tagada décide par une nuit sans lune de les emmener faire leur ordalie loin de la maison, auquel cas la petite Abousimbelle n’en reviendrait pas.  Désolée de ne pas avoir de meilleures photos de ces petits : la lumière est extrêmement mauvaise, ils sont au fond du carton, et surtout je ne veux pas les en sortir devant Tagada, c’est un coup à précipiter le gong du départ pour l’ordalie – et comme Tagada ne quitte pratiquement jamais cette chambre … !

P1190383

Ohhh, ces petits coussinets encore tout neufs et brillants !

P1190382

Et une petite vidéo, une, Abousimbelle et ses premiers pas et le coup du carton, trop stressant et pour la mère et pour les petits.

*    les différentes ataxies du chat

12 thoughts on “Biberon, biberonner, biberonnage

  1. Oh la la, je revois mes bébés lorsque je les ai trouvé à Nauplie … Comme j’aimerais remonter le temps et que tous les 5 soient encore si petits avec une perspective de nombreuses années de vie avec moi …
    Vos petits sont adorables. Les bébés grecs sont des merveilles.

    • merci épibelle – que de belles, j’ai eu polybelle, il y a cy(belle) et puis cette petite abousimbelle. oui, vivre avec des chatons, ça n’a qu’un temps, trop rapide, mais c’est vraiment chouette. note que je songe que j’ai un certain âge, chaque chaton qui naît maintenant vivra (enfin, manière dire, c’est une angoisse quotidienne, que deviendront-ils, tous ces chats, à ma mort) probablement plus longtemps que moi, si artémis lui laisse le temps de vivre…
      bref, oui, ils sont adorables, et d’autres photos suivront au fur et à mesure – pour autant que tagada tsoin tsoin ne les emmène pas vivre au loin leur ordalie (l’ordalie des chatons, post de 2013)

  2. Petite suggestion : peut-être Tagada peut-elle être « mère » de remplacement/nourricière pour le tout petit « abandonné » ? Ma copine avait des chattes aux portées un peu plus anciennes qui laissaient têter les petits de leur « soeur de portée »… J’dis ça, j’dis rien…

    • nonon, tu as parfaitement raison, c’est très vrai, et je l’ai fait l’année dernière et l’année d’avant. ça marche très bien en général. mais j’hésite : les petits de tagada sont vraiment plus âgés, et pas loin de commencer leur vie en dehors du carton et de manger normalement, tandis que ce petit chose a les yeux à peine ouverts. et je suis pas sûre sûre que ce petit gris tout seul est pas malade lui aussi : le mettre avec les 3 autres et risquer une contagion ? bon, j’ai le temps d’y penser, la chatte a disparu cette nuit, je biberonne en attendant. mais je songe effectivement à cette solution. et si ça marche pas, ben je continue. on verra, mais c’est dans les tuyaux !

  3. J’ai une chatte ataxique depuis des années (origine infectieuse), elle marche comme un crabe, rate parfois sa cible lorsqu’elle saute sur la table, mais sait parfaitement ce dont elle est capable et c’est une joie de la voir vivre. Ton Abousimbelle : son nom lui portera chance, indestructible !

  4. Encore un petit protégé à mettre sur pattes, Tagada t’y aidera peut-être . Sa mère a eu l’instinct de te le confier, n’ayant pas elle-même les ressources pour l’élever … Devant un tel hasard, on se sent dėpositaire d’une inévitable mission , c’est le coeur qui parle. Mon Loulou a regardé la vidéo , bien intrigué , lui-même n’ayant que 8 mois, ses souvenirs de bébé n’étant pas très loin.

  5. Tu dis que l’ouverture dans le carton a stressé le petite famille. La vidéo donne pourtant l’impression qu’ils sont curieux et attirés par l’extérieur bien qu’effectivement hésitants à franchir le passage. Tu pourras peut-être ressayé un peu chaque jour. :)
    Pour Abousimbelle peut-être la prendre régulièrement et la mettre sur différentes surfaces et textures pour la stimuler ?

  6. Chouettes petits aventuriers que voilà !
    Comme quoi, tu as eu bien raison de les garder.
    J’adore le petit tricolore aux coussinets noirs.
    J’ai lu que le typhus chez la mère peut provoquer des lésions cérébrales chez les chatons. J’espère franchement que ce n’est pas ça : mon P’tit Gibus en est mort…
    En tous cas, essaie de la retrouver, parce que c’est très contagieux !

  7. Oups. J’ai écrit trop vite : Abousimbelle est la fille de Tagada, pas de l’étrangère en fuite … Et Tagada n’a pas l’air malade, pourtant. Et tu aurais eu d’autres cas.
    Et il parait aussi que ce n’est pas génétique, mais infectieux.
    Et aussi que ça peut s’arranger … un peu.

  8. j’espère que vous reverrez la maman et qu’elle n’est pas malade. c’est dur quand on est fatiguée de se laisser aller aux sollicitations de ces petits félins. pour le petit ataxique, quelqu’un m’a dit un jour que le tonivit pouvait apporter une amélioration.

Laisser un commentaire