En attendant l’hiver

Cette période, comme toutes les autres, est pleine de tristesses et pleine de joies aussi. Mais je crois que pour tous les habitants des îles, ce qui la caractérise, c’est l’attente de l’hiver. Enfin, de ce qui accompagne cette saison de l’inconfort, la pluie. Pourtant, ce n’est pas faute de s’être préparés pratiquement et moralement à son arrivée, comme pour l’inciter à nous aider à vérifier que nos installations anti-froid et anti-pluie sont efficaces. A ces heures tôtives (4h50am), rien ne garantit que l’annonce par mon site météo habituel de la pluie lundi se révèlera faux. Mais en attendant, on attend. Continue reading

Vita (plus minusve) brevis…

La vie (plus ou moins) brève, celle des chats en particulier. Passer en revue mes photos est une vraie torture : tant de chats désormais disparus, retournés à la terre, dont le squelette gît quelque part par là, pas loin, mais soudain les voir si bien mis en valeur sur de (si possible) jolies images, encore tellement jouisseurs du présent, certains que j’avais oubliés (Vincent, comment ai-je pu t’oublier ?), ou dont j’avais oublié les noms (pardonne moi, Gentil Garçon, j’ai mis du temps à remettre un nom sur ta photo). Vies (b)rêves, elles sont passées, plus que moi pour m’en souvenir, et puis pfuitt, je disparaîtrai et avec moi les traces de chacune de ces petites planètes qui ont tourné là autour un jour. Et je réalise que non, pas tout à fait : elles resteront sur ce blog, avant qu’un grand tsunami internetien vienne nettoyer ce non-lieu qu’est le monde virtuel. Continue reading

Chatons et chats de saison, et divers

Le post précédent était plein de moi, et plein de boucles dans ce parcours étrange et pourtant très beau qu’est la vie. Je reviens maintenant à cette boucle amorcée il y a 14 ans, une vie (encore une, je suis à cet égard assez chat dans mes vies successives) à laquelle je ne m’étais pourtant pas préparée, et une vie que je ne suis pas certaine d’avoir voulue, même si je l’accepte non pas avec fatalisme mais le plus souvent (je ne vous cache pas que ce n’est pas « toujours ») avec une certaine joie. Ce post-ci sera donc consacré (tatataaaaaa) : aux CHATS.

 

(PS : j’ai modifié cette intro suite à de nombreuses protestations, « Quoi ? Comment ça pas enthousiaste ? Mais on l’aime ton texte sur les boucles, mais comme c’est un voyage intérieur bien qu’extérieur, c’est difficile de commenter ». Ok, ok, c’est vrai, je reconnais que commenter mes boucles, ce n’était pas facile ! Alors je prends acte et modifie en conséquence) Continue reading