Les oreilles de Roudi

Quand Marinos est parti, vaincu par la crise et son dos, il n’a pris avec lui que son petit cheval blanc et sa dernière vache. C’est ainsi que j’ai récupéré les oies (à l’époque deux oies blanches dont un jars et une oie grise) et le chien Roudi, âgé de 2 ou 3 ans.

Continue reading

Fantaisie d’images dédiée à mon Lumix en mal de lumière : des (in)animés

Mon pauvre Lumix commence à ne plus vouloir / pouvoir me faire rire : je dois lui flanquer des coups (que c’est douloureux) pour en obtenir la mise en contact, et je dois avouer que les dernières photos faites aujourd’hui ne sont même plus drôles : des ours polaires sur des champs de neige, des mineurs sur fond charbonneux.

Pourtant, il y en a eu des franchement pas mal ! Continue reading

Fantaisie d’images dédiée à mon Lumix en mal de lumière : des auto-portraits…

Mes chats sont mes pires ennemis pour les objets fragiles auxquels je tiens. Quand on a des mômes, on prend l’habitude de planquer ces choses, mais au moins on sait que c’est passager. Par contre, avec les chats, c’est à vie (à MA vie). Pour mon cher et bel et fidèle appareil photo Lumix, il me sembalit pourtant avoir été très pro-active : toujours bien rangé dans une boîte, mais à portée de main, et en théorie hors de portée des chats. Mais voilà, la petite Colette est vraiment une hystérique de première catégorie, elle hait les autres chats, ne supporte pas leur présence à moins d’un mètre, elle se met à souffler, cracher, gonfler, miauler, enfin, toute ce vaste éventail de manifestations de colère que maîtrisent les félins dès leur plus jeune âge. Sauf que là, un chat a poussé le bouchon un peu plus loin que d’habitude, et a osé franchir ce mètre de sûreté : donc Colette a tout simplement pété un plomb, et s’est mise à sauter partout, incluant dans sa furie ma boîte à Lumix sur son parcours hurleur : j’ai vu mon appareil faire un vol plané dans la pièce et tomber avec un très vilain bruit. Il défunte chaque jour un peu plus, mais en attendant l’extinction définitive de ses circuits, il fait de lui-même des photos cette fois vraiment marrantes. Je ne peux rien y faire, je suis son humeur, parfois en recadrant un peu, en faisant ressortir un endroit particulier de la photo, mais sinon, c’est tout lui qui décide !!! Continue reading