Histoire d’oeuf

Etrange comme le regard est attiré par quelque chose qui ne devrait pas y être, ou qui détonne* dans un environnement auquel on est habitué.

Il y a quelques jours, en contrebas de la maison vers le pin, une petite tache blanche à la forme si régulière que cela ne pouvait pas être un caillou. C’était un oeuf (et là, on peut fredonner « Une noix, qu’y a-t-il à l’intérieur d’une noix, qu’est-ce qu’on y voit, quand elle est ferméeuuuuuuu ? »**) (et aussi « La cane de Jeanne est morte au gui l’an neuf, l’avait pondu la veille, merveille, un oeuf »***), mais un peu cabossé, bizarre…

Merci à l’internet et à ses images, parce que sinon je crois que je serais restée perplexe pendant un bon moment !!

Alors le contexte ovoïde… D’abord, pour rappel, la splendeur des oeufs des oies…

Le nid de Martina l’oie blanche et de la jeune oie grise, près de l’entrée…

 

Le nid de l’oie grise sévère, Madame Oie Grise, dans la petite cabane bricolée pour ça, et dans laquelle pondaient deux des oies l’an passé.

 

La différence d’échelle d’abord

Et voilà alternativement le mystère ovoïde et son dévoilement…

Une vie tuée dans l’oeuf. Qui es-tu …

 

…toi qui as été étété sans pité ?

 

Tout d’abord une très longue recherche dans les images, jusqu’au moment où…

Vous connaissez Wikipedia, et ces images anciennes… Encore fallait-il trouver à quoi correspondait ce 51ème dessin…

Et là, enfin une piste, et sans tergiverser aucunement, merci au génie de cet outil, sans Wikipedia je serais très très malheureuse à moins d’avoir 100 dictionnaires mis à jour chaque année…

 

Donc c’est un oeuf de tortue, sans aucun doute – et victime de l’avidité d’un prédateur, ce qui ne m’étonne pas étant donné le nombre de sales piafs par ici, corneilles mantelées ou goélands, qui adorent gober les foetus.

Piqué sur le net, une photo d’oeuf de tortue aquatique

 

Et voilà l’oeuf en question…

 

Dans le cas de « mon » oeuf, difficile de dire de quel type de tortue il s’agit, terrestre ? marine ? Comme à ma connaissance il n’y a pas de tortues marines (caretta caretta – caouannes) pondant sur Syros, c’est probablement un oeuf de tortue d’Hermann. D’autant plus que j’en ai eu/vu deux fois ici.

 

De quoi comparer avec 2 euros ! En tout petit, on lit que c’est une tortue d’eau. Au-dessous « mon » oeuf…

On voit qu’il est nettement plus grand, et plus blanc.

En transparence, on voit la « chambre » du haut, vide et qui apparaît plus sombre. Comme c’est le seul endroit qui a manifestement été troué soigneusement, je suppose que c’est là que se trouvait le petit animal. Une membrane dure clot hermétiquement cette partie ouverte et vide du reste de l’oeuf et qui apparaît plus clair

 

On voit qu’il y a 3 parties. La partie intérieure, à « gauche », fermée par cette membrane dure apparaît plus claire, et est remplie en partie d’un liquide qu’on voit bouger quand on agite l’oeuf.

Il est possible que cette partie ait été totalement pleine de liquide et que celui-ci se soit lentement évaporé ou écoulé à cause de la cassure qu’on voit sur le côté (cf photo dessous)… Chaque fois que je prends l’oeuf dans la main, il laisse un peu de ce liquide dessus, qui n’a ni odeur, ni couleur, mais qui est très légèrement visqueux (hinhinhin, du blanc d’oeuf quoi !)

 

Pour essayer de mieux voir ce liquide, j’ai injecté de l’eau teintée à la betterave rouge.

 

En position verticale. On voit que ce liquide « résiste », du fait de sa viscosité, à mon eau teintée…

 

Bon, vous me direz que je pourrais me décider à ouvrir tout ça. Pour l’instant l’oeuf, rose désormais, est au frigo, et si vous avez suivi mon conseil musical, vous savez pourquoi il restera fermé encore quelques temps…

*Même sur France-Culture, j’entends dire /dénoter/ au lieu de /détonner/  et … et cela me fait chaque fois grimper au mur ! Sur France Culture, ça détonne méchamment et ça dénote une méconnaissance crasse du lexique.

**Allez, une bonne claque mémorielle et télévisuelle pour les gens de ma génération : https://youtu.be/n8afDODyymY, sinon il faut chercher « Trenet Une noix » bien sûr !!!

***Il nous manque, non ? https://youtu.be/deO03Mi5Fec

3 thoughts on “Histoire d’oeuf

    • je me suis fait plein de scénarios. j’imagine une corneille (plus probablement qu’un goéland si c’est un oeuf de tortue terrestre) qui aura voulu l’emporter après l’avoir gobé – ne me demande pas pourquoi, et oups laissé tomber devant la maison. mais la nature autour est vaste, c’est le moins que je puisse dire, et il est tout à fait possible qu’il y ait un nid d’oeufs de tortues pas loin. les tortues ne s’occupent pas du tout de leurs oeufs, donc le fait de voir une tortue ne garantit pas la découverte d’un nid. j’ai vu 2 fois de belles tortues terrestres ici, mais elles ont l’art de disparaître du jour au lendemain : donc à ta question, la seule réponse est je ne sais pas où, aucune idée. il y a aussi la possibilité qu’une fouine ait dévasté un nid d’oeufs de tortue, mais je ne la vois pas se barrer avec un oeuf vide sous le bras et le poser vers le seau d’eau des oies là au-dessous.
      et pour la détermination, il faudrait un herpétologiste, mais je n’en connais aucun sur l’île.

  1. Comment t’atteindre, ma chère Sylvie. Après des mois de chaos total -dans tous les domaines- j’ai enfin un nouvel ordinateur, mais malgré des essais de messages, des essais téléphoniques, impossible de t’entendre. De désespoir, j’ai téléphoné à ton frère. C’est ta belle-soeur qui m’a répondu et dit que tu allais bien et que mes soucis à ton égard n’avaient pas lieu d’être.
    Peux-tu me faire un signe et me assurer complètement?
    Je t’embrasse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *