Des chèvres, des chats, des câpres, et divers

Quelques images commentées…

Marinos fait paître ses chèvres (une chèvre et deux chevrettes) dans le champ du bas. La chèvre est attachée (toujours à proximité d’un buisson ou d’un arbre), les chevrettes sont simplement entravées et circulent librement – très librement !

16-P1430013

01-P1430027

18-P1420974

08-P1430032

Réveil du matin : Monostou et Polybelle, rangés par couleur !

14-P1430077 13-P1430066 15-P1430083

Il me semble que cette année sera une grande année pour les épeires anguleuses, il y en a déjà des dizaines à installer leurs toiles un peu partout, même dans la grande chambre des chats !

11-P1430041

12-P1430042

L’épeire ci-dessous, dans la « chambre des chats » (en fait là où je range mes énormes quantités de nourriture et où je prépare les repas), est en train de muer. Après être sortie de sa vieille peau, elle est ensuite restée 2 jours sans bouger, contre la fenêtre, puis, un cran plus grosse, elle a refait une belle toile toute neuve aussi.

-

24-P1420868

Les escargots passent l’été sur des branches, des brins d’herbe, en colonies énormes. Ici, sur des cactus :

21-P1420847

20-P1420842

Une maison « pleins vents », traditionnelle, avec vue imprenable, en train d’être restaurée. Je m’y suis beaucoup baladée, pour y admirer un très beau plafond roseaux-boue (comme chez moi). Un terrain immense autour, mais peu arboré (uniquement des lentisques) et surtout absence totale de flotte !

05-P1430096

Cette maison-là n’est pas finie depuis 6 ou 7 ans… La vue y est dingue mais elle est coincée entre deux routes et probablement aucun terrain.

06-P1430098

Passons aux plantes !

J’ai fait ma récolte de câpres, 4 grands pots ! Et maintenant j’attends sur les câpriers autour de la maison les caprons, qui mûriront après la floraison (je rappelle : la câpre est le bouton floral, et le capron le fruit/graine).

09-P1430040 1-P1430110

Des couleurs :

23-P1420851

 

22-P1420848

Et pour finir, mon Bibu qui est en train de devenir un grand « jeune homme » chat, comme Monostou et le Gremlin : un peu comme les ados, tout d’un coup ils poussent, et on commence à entrevoir comment ils seront adultes !10-P1430047

 

 

 

 

 

 

 

 

16 thoughts on “Des chèvres, des chats, des câpres, et divers

  1. « la câpre est le bouton floral, et le capron le fruit/graine »
    Il se passe de ces trucs !
    J’en ai appris de bonnes aussi sur les fraises : figure-toi que la fraise est « un faux-fruit puisqu’il s’agit en réalité d’un réceptacle charnu sur lequel sont disposés régulièrement des akènes dans des alvéoles plus ou moins profondes, la fraise étant donc un polyakène. »
    C’est fou, non ? ;-)

  2. Ce jour, 22 mai 2014, is a very special day : je vais désormais partager ma vie avec une sexagénaire… et comme je ne cesse de le répéter, à la fois pour me consoler et me « motiver », dans sexagénaire, il y a …
    Merci pour la ballade en images si belles.
    ;-)

  3. merci, clo !
    randal, ne désespère pas billancourt ! mais bon, si le lot se vide avant que j’y arrive, c’est clair que je vais plus hésiter… c’est ma claustrophobie insulaire qui me rend pas mal zinzin, c’est à ça qu’il faudra que je trouve remède en premier
    asinus : eh ben, j’en apprends une alors moi aussi ! et figure-toi que la figue est également un « faux-fruit » ! par contre, botaniquement c’est tellement compliqué qu’il faut lire http://fr.wikipedia.org/wiki/Figue, et encore : ça fait plusieurs fois que je lis ça, et je comprends toujours pas…
    zule zule, que racontes-tu ? dois-je comprendre que ta belle a mis le pied dans le 60 ? (argh, ça me fait penser que j’en suis pas loin non plus…) ? note, après il y a encore 69, qui doit être pas mal non plus…

  4. 69… hmmm… on peut rêver hein… ;-)
    Ca me rappelle une amie Irlandaise perdue de vue depuis quelques années et retrouvée il y a peu de temps. « Mais quel âge as-tu aujourd’hui? », lui ai-je demandé après un temps de papote très légère et joyeuse. « Oh, 69 ans, mais je n’en profite même pas! ». Bien elle ça, tout dans l’autodérision. De l’humour irlandais, I presume…

    Sont bien mignonnes les chevrettes. J’ai cru un moment que tu les avais adoptées! Je me souviens des belles photos que tu as faites l’an dernier de ces immenses toiles sur un arbre en bas de chez toi. Vraiment impressionnant. Ce sont les mêmes?

    Belle journée à toute la tribu.

    • bonjour francine !
      ah, une fois, il faudra que je fasse quelque chose rien que sur les araignées du coin. mais oui, les anguleuses font des toiles très mégalos, genre fils de tension de 5-6 m, d’un arbre à l’autre. mais bon, 100 chats, faut bien se dire que c’est une catastrophe pour la biodiversité.
      les chevrettes sont incroyables : passés quelques jours où elles semblaient faire les timides, maintenant je les retrouve sur mon lit. et comme elles sont extrêmement silencieuses, et moi aussi, on se fait des frayeurs mutuelles, un peu risquées pour elles, car entravées comme elles sont, elles courent, et sautent de la petite falaise et risquent de se faire très mal.
      j’appréhende le jour où marinos va amener la mère seule, je dois dire…

  5. magnifique ! quelle chance de vivre dans un tel cadre ! à part pour les araignées, brrr rien que les photos me font froid dans le dos !

    • bonjour ! je suis arachnophobe très phobe, et donc pour essayer de me raisonner un peu, je m’y intéresse. ça marche plus ou moins. par contre une terreur que je n’arrive absolument pas à raisonner du tout du tout, c’est la terreur des scolopendres. là, rien à faire, et je deviens féroce, et même je TUE avec une certaine délectation. j’en ai très honte, mais c’est comme ça. les rares moments où littéralement je pars en vrille !!

  6. beurk les scolopendres! c’est pas mieux que les araignées, j’en frissonne, y a trop de pattes sur ces bestioles !

    • je crois que c’est l’aspect pré-diluvien, ce côté chitineux, cette lenteur de la démarche des multiples pattes puis cette rapidité dans la fuite ou l’attaque…ça doit titiller nos cerveaux primitifs.

  7. de bien belles photos, mais brr toutes ces araignées… Faîtes vous la chasse à tous ces intrus…
    Dieu que votre chienne a l’air gentil, pas agressive envers ces occupantes qui prennent pas mal de place… Mais bon, c’est la maison du bonheur…. je vous embrasse… J’espère que vous avez reçu ma carte.!!!! peut-être demain… Anne