Féroce

Hier soir, dans mon lit, petite lecture (hm, que j’aime, lumières éteintes, lire sur la liseuse éclairée !!), no-tone dans les oreilles enfoncées jusqu’à la glotte, entourée de chats, Alithia sur le lit à côté.

Soudain, gros miaulement, Alithia rampe vers le bout du lit, agite la queue, et pas mal de chats se réveillent, oreilles dressées, tout ce petit monde regardant le carton ci-dessous :

7-P1520528

Je me lève, un peu inquiète… Féroce est dans le carton, et à son air féroce, je comprends que…

6-P1520526

Et oui ! Quatre ! Un gris, un tigré, un roux et un rose !!! Tout un petit choix quoi ! Toute la palette, manquent juste noir, blanc, et noir et blanc. Comme il fait encore très froid la nuit (beaucoup plus que l’an passé à même époque d’accouchement), je suppose qu’elle a choisi de faire ses petits dedans, comptant sur son mauvais caractère pour faire le vide autour du carton. Mais au pied de mon lit ? Dans ma chambre ? Alors que cette toujours féroce l’est encore plus quand elle a des petits ? Pratique…

Je serais une autre, je la chasserais, et j’en ferais euthanasier 3 sur 4. Hein ? Si j’étais pas moi ! Mais bon, je suis moi.

A part ça, ces jeunes-là (moins d’un an) restent toujours aussi sauvages, et toujours aussi charmants

3-P1520525

5-P1520522

4-P1520519

Classement par couleurs, un peu de noir et beaucoup de blanc avec Riri mon Mariri, Fifi (qui est le plus aventureux, et qui marche vraiment comme un lion), et Teddy (qui a failli mourir récemment : mais je me suis obstinée avec lui, et je crois qu’il est sorti d’affaire)

2-P1520514

Quant à Nekosan, je n’arrive pas encore à trouver le bon rythme pour ces antibios qu’il devra prendre à vie (ça va rendre encore plus compliquée la tâche du garde-chats, le jour où (mais il n’est pas encore en vue) je tenterai une sortie hors île !)

1-P1520511

Quant à ma merveilleuse Zoé, elle est toujours disparue…

zoé

7 thoughts on “Féroce

  1. Les naissances vous laissent toujours béats d’admiration et de tendresse…
    Ce qui explose toutes les résolutions prises jusqu’à une minute auparavant… Suffit de choisir un bon prétexte qui vous persuade…
    Je connais le problème, moi aussi…
    Je les ai quasi tous gardé..
    Fort heureusement, mon Loulou étant castré, et ma Diablesse stérilisée, je ne vais plus faire battre raison et sentiments…
    A moins que… un pauvre bougre qui traine dans la rue et recherche une maman.. et la machine est relancée… Je croise les doigts..

    • la disparition de zoé (mais aussi de bizounours pur) fait partie des gros chagrins et des ENORMES points d’interrogation de cet hiver monstrueux. je préfère ne pas y penser, j’imagine des horreurs, de longues agonies, mes chats blessés, ou écorchés vifs, ou paralysés et bouffés par les fourmis.

  2. Ah Ah Ah ! si t’étais pas toi tu crois qu’on traiterait autant hein ? dis ? toi ?

    Raaah la la… ton récit de la découverte des petits Férociens me rappelle le jour où j’ai découvert les 5 chatons de la miss aux yeux verts derrière un tas de bois au fond du jardin… quel coup au cœur !
    On se sent tout con parce qu’on est incapable de commettre l’irréparable mais on a tort, car on n’est tout bêtement humain, tout simplement humain.

    ;-))

    • oui, je me rappelle. on peut pas. on est irrationnels, pas raisonnables, mais comme on passe notre temps à choisir le coeur plutôt que la raison… mais tu te rappelles, je l’ai fait UNE fois, dans un moment de méchant délire. plus jamais.

  3. ouh la ! c’est quoi ce galimatias ? « tu crois qu’on traiterait autant » !!!??? j’ai pas écrit ça moi ! je rectifie au cas où : il fallait lire « tu crois qu’on t’aimerait autant » (*)

    (*) le correcteur ortho vient SOUS MES YEUX de récidiver !!! mais je suis têtu sais-tu ?! ah mais !!!

Laisser un commentaire