Procrastination

Comme toujours quand je me tais sur le blog, le retour est difficile : je procrastine, et plus je procrastine, moins je sais par quoi commencer, et plus j’accumule les « choses à dire » plus je procrastine. Et je finis par botter en touche : de toute cette période de silence passée, je ne dirai rien.

Enfin, peu. Au Jardin Botanique, un ancien orphelinat (pendant les guerres) et ensuite colonie de vacances, à 100m de chez moi, un crétois maître artisan en murs en pierre sèche est venu donner une dizaine de jours de stage : plein de djeunes de partout en Grèce (SAUF de Syros) ont sué à restaurer les murs de soutien des terrasses et l’immense mur d’enceinte, tous très dégradés, et qui auront encore besoin de soins nombreux… J’y suis allée faire les photos et les vidéos, mais aussi suer en choeur – et m’instruire. Et ces 10 jours, loin des chats, loin de la maison quelques heures par jour, furent merveilleux. En fait, des vacances. Avec des autres zumains, à bouger physiquement (ah, les délicieuses courbatures le soir au fond de mon lit), à interagir avec un objectif : remonter ces murs à l’ancienne.

Ruth, Manolis et Eleni (Ruth et Eleni sont les initiatrices du Jardin et ses anges gardiens !) (et Manolis, c’est bien sûr le Mastromanolis !) (le petit bouquet de camomille, c’est lui qui l’a cueilli)

8-P1520713

Un repas :

6-P1520802

La joyeuse équipe le dernier jour (il y avait plein de filles, mais elles sont toutes parties quelques jours avant)

1-P1530007

Le mur d’enceinte :

2-P1520781

Le torchis :

3-P1520800

Bon, ce n’est pas absolument mur « en pierre sèche »… C’est surtout murs restaurés pour qu’ils tiennent quelques années sans maintenance…

7-P1520739

Auto ritratto…

5-P1520839

Se confirme ce que j’ai fini par comprendre sur moi, mais tellement trop tard : je suis une éduquée, j’ai calculé que je suis bac + 12 (sans compter les années où j’ai bossé à l’université), mais je crois que j’ai « fait l’université » rien que parce que j’étais la seule de la famille à faire des études de ce genre, à ce niveau, et qu’en fait, j’avais TOUT FAUX. J’aurais dû faire un boulot physique, un poil artistique, et arrêter de me prendre la tête. Oh, j’ai généralement TOUT FAUX dans ma vie. Mais cette idée, pour une fois, m’a fait rire et m’a foutu la pêche.

Un nuage…

4-P1520825

Du coup, le soir j’étais trop claquée pour m’occuper du blog, et les chats ont eu le minimum syndical de bouffe, caresses et soins. Seule la chienne a été gâtée : elle venait avec moi et a passé cette période à courir et pointer du matin au soir sur chaque buisson, anfractuosité, rocher, et cela librement. Elle aussi rentrait recrue de fatigue. La « bonne » fatigue…

Ensuite et surtout, le beau temps est arrivé : je me suis baignée (beaucoup), j’ai jardiné, les portes sont désormais ouvertes toute la journée, je vais bientôt refaire mes moustiquaires, j’hésite à brûler le PQ dans la pipe à bois parce que ça chauffe, il commence à faire trop chaud la nuit, les chats commencent à déserter la maison : bref, ça commence, le rideau se lève sur le petit théâtre de l’illusion délicieuse que tout va bien – enfin, presque (parce que question pognon, c’est toujours la dèche). La vie revient. Le soleil, c’est la vie (avec l’eau – que j’ai encore… mais cette année, je m’organise : j’ai résolu mes problèmes de tuyauterie, connexions avec les robinets, accès à la citerne de Marinos dehors, et dedans, je fais des réserves de flotte).

Le bilan de l’hiver est lourd, et douloureux : tellement de chats morts, ou pire, disparus. Mais aussi la féroce Féroce m’a posé quatre très jolis petits au pied de mon lit, Nekosan s’accroche à la vie (mais il faut lui faire des piqûres d’antibios tous les jours), P’tit Loustic devient jeune homme toujours facétieux et malin comme un singe, je crois que j’ai sauvé Teddy qui s’enfonçait vers la mort.

Que j’aime mon champ de capucines ! Je ne m’en lasse pas… Quand je pense que tout ça va se recevoir la grande claque chaude de l’été et mourra en un jour ou presque…

01-P1530202

02-P1530203

04-P1530205

06-P1530207

03-P1530204

05-P1530206

07-P1530209

La petite baie où je vais me baigner pour l’instant, beaucoup plus près de chez moi…

23-P1530234

Et quand on dit la grande bleue…

25-P1530237

Mon herbier le long du chemin pour y aller :

26-P1530239

29-P1530244

28-P1530242

27-P1530240

24-P1530236

Mais chez moi, ça pousse aussi !

22-P1530232

Et même mon genêt blanc refleurit, après avoir été méchamment traumatisé par cet hiver affreux et glacial :

20-P1530229

Je couve mes caroubes :

21-P1530231

Parmi les géraniums, un gros massif (lui aussi très malmené par l’hiver) de géraniums blancs :

17-P1530220

Et toujours des capucines…

10-P1530212

08-P1530210

09-P1530211

La belle aux beaux yeux sur un des filaos …

14-P1530217

15-P1530218

16-P1530219

J’aime ce petit bout de langue !

18-P1530222

Bibu, qui est devenu un bel adulte – très indépendant

19-P1530223

Ah, les capucines – à l’assaut des géraniums…

12-P1530214

… du compost…

13-P1530215

… du pittosporum

11-P1530213

Même au crépuscule, ça pétule de couleurs…

1-P1530250

I love les capucines !

1-P1530255

Bon, un peu de chatons pour terminer ?

31-P1530247

Un de chaque ! Alors je ne sais pas si c’est l’instinct ou le fruit d’une éducation féroce par la féroce Féroce, mais ils ont beau dormir à mes pieds, ils ne MOUFTENT pas, je ne les entends jamais ! Presque frustrant.  L’autre jour, cette jolie manman étant partie vivre un peu sa vie (elle le fait d’ailleurs de plus en plus, même si elle se contente de simplement dormir à côté du carton), je les ai soulevés, pour voir s’ils étaient en bonne santé : GASP, tous ces petits yeux encore fermés semblaient un peu purulents, et ça, ça signifie GROSSE galère : 2Xj une pipette d’Augmentin + des gouttes dans les yeux toutes les 2h, et ça sur 4 chatons, un truc à me faire arracher la tête et voir la Féroce embarquer ses petits pour ailleurs très loin (du coup, plus de soins possibles). J’ai passé ces petits yeux au liquide physiologique, en croisant les doigts. Et plus tard, la Féroce loin à nouveau, j’ai constaté que tous ces yeux désormais ouverts étaient bien propres… OUUUUF.

 

Voilà. Zoé est toujours disparue, et Bizounours Pur, et Lili, elle depuis des mois et des mois, et Saint-Suaire, et la cousine de Bouzouki Fou est morte, et le beau grand gris, etc. Alors ces petits-là, je trouve assez consolant – même si c’est de la folie…

20 thoughts on “Procrastination

    • je t’avertis, je suis d’une avarice sordide avec mes graines. mais, bon, pour toi, et si tu viens (enfin) te balader sur syros, je me ferais violence (à part ça, elles sont pas mûres, hein, c’est tout vert encore)

  1. Quelle superbe flore ! ici pissenlits……
    Comme ça fait du bien n’est-ce pas de sortir de l’hiver, de tourner une page sur ces deuils, de jouir de la vue de chatons nouveaux-nés, oui, même si.

    Ta new présidente « en pointillés » (ben oui, La Poste n’a pas l’air pressés d’ouvrir le nouveau compte…) te fait de gros bisous !

    Bon Dimanche, Zoz – oui, pour moi tu restes Zoz !

    • salut ma présidente !!! rhaaaaaaaa, mais que la poste se magne, enfin, voyons. j’espère que c’est pas trop compliqué ni emmerdant pour toi. et oui, je suis ZOZ aussi ;-)) bonne semaine, lili, j’espère au soleil, avec autre chose que des pissenlits à sentir (mais l’odeur est délicieuse : j’aime pas la salade de pissenlits, trop amère, mais j’adore l’odeur des fleurs, un pollen un peu amer)

  2. Avec tousmes remerciements pour ce beau billet c’est du bonheur de vous lire , même une larme au coin de l’oeil ,ces chatounis, ces fleurs , cette mer si belle qui me parle d’Héraklés le grand-père de mon Zhomme …..merci pour ces mots ces photos

    • giroflée… votre surnom me fait penser à ces si belles fleurs au parfum délicieux. et le parterre de giroflées orange traditionnellement mises au pied de la statue sur le rond-point central de la place neuve à genève, au printemps : c’était le SIGNE des beaux jours de retour… merci pour votre commentaire (les grecs ont de la veine pour les prénoms, ils ont à disposition l’ensemble du panthéon grec, des auteurs, savants et généraux de l’antiquité… notre nouveau négociateur avec le FMI/BCE/UE se prénomme euclide !). je vous embrasse.

  3. Tu as gagné une nouvelle présidente ? Chouette ! Tu as oublié de nous le dire ;o))…
    Quatre petits nouveaux qui ne remplaceront pas les disparus, mais t’apporteront autre chose…
    Good luck à toi, le petit monde félin et végétal !

    • mais non, il me semble l’avoir dit plusieurs fois. j’en ai pas fait un post particulier, mais j’en ai parlé. bon, les petits nouveaux c’est le sommet de l’iceberg. il y a des chattes qui viennent manger le soir, et leurs tétons bien visibles me laissent présager d’autres petits. argh.

  4. Ah, la gamme chromatique des capucines ! un festival, un régal, sans oublier les liserons, mauves et autres oeillets qu’il ne faut pas vexer !! Dame caroube est superbe ! Les murs-en-pierre-presque-sèche, splendides … du bon labeur en communauté. Quant aux  » quatre-sans-cul  » ( tu connais peut-être la statue ( Chambéry ) eux, sont craquants, of course ! Bon, en espérant que cette période te soit bénéfique et te voie en forme … bises de la France méridionale

    • comment sais-tu que c’est Dame Caroube ? eh oui, c’était mon problème, j’avais 2 mâles absolument énormes, et aucune femelle. je l’ai pas encore plantée, j’avais envie de me la garder tout près, et en plus j’hésite à l’installer ici ou là. question vent, exposition, possibilité de l’arroser les premières années. probablement au pied de ma petite falaise, à l’abri du terrible si terrible vent du nord (mais plein sud) et pas trop loin de mon tuyau d’arrosage. j’adore les possibilités de ce « quatre sans cu » (cu, c’est l’écriture que s’est obstinée à donner ma recherche gogole!) : sans Q ? alors « atre », 400 culs ? oui, je connaissais cette fontaine !!!

      mes petits pères commencent à s’agiter dans leur carton, j’ai des sueurs froides en les imaginant en sortir et se perdre sous les palettes qui constituent mes sommiers… mais bon, j’imagine que la Féroce a les mêmes soucis !
      et oui, je suis une fan des géraniums (les vrais quoi, pas les pélargoniums) et des capucines… j’en inonde même un forum de jardinage, et j’ai même fait un petit dossier sur ipernity . bises aussi à toi de sylvie syra cyclades ;-)

  5. Oui jolies les capucines !!! mais mais mais… comment tu fais pour ne pas avoir de pucerons hein toi ?

    Quant aux bienfaits du travail manuel tu sais ce que j’en pense aussi, moi qui ai comme toi un fort tropisme pour la gamberge intello et l’activisme cérébral…

    ;-)))

    • mais les capucines c’est FAIT pour attirer les pucerons. bon, ici, il n’y en a pas. trop chaud l’été probablement. mais c’est LE moyen pour ne pas avoir de pucerons ailleurs. j’ai beaucoup pratiqué la chose dans mon jardin sur france voisine : au pied des rosiers, dans le potager, etc. et faut surtout pas arracher et brûler ces capucines pleines de pucerons comme c’est dit quelque part : d’abord c’est dégueulasse, et en plus les pucerons sont si heureux qu’ils ne vont vraimenbt pas ailleurs. en plus c’est la proie naturelle des coccinelles, pas leur enlever la bouffe quand même. en fait, les pucerons s’installent sur les tiges et la face cachée des feuilles, tu les vois même pas.

      quant à bosser du corps et pas de la tête, je me foutrais des baffes à longueur de journée…

  6. La vie va et vient… c’est la loi…
    Je suis comme toi, je l’accepte difficilement…
    Mais après l’hiver, il y a la mer sous le soleil,
    Après le gel glacé, il y a les fleurs toutes neuves,
    Comme après de vieilles gens, des bébés,
    après quelques vieux (ou pas) chats,
    des petits vagissements de nouveaux-nés,
    des chatons à nominer, à aimer…
    On dit que c’est la roue qui tourne…
    l’important n’est-il pas que le renouveau soit au rendez-vous ?
    Bizzz

    • ben voilà, je ne pourrais pas le dire mieux. merci pour ce poème qui célébre ce passage tant espéré, tant attendu, vers la belle saison de la sueur, des nuits à se retourner sans trouver son air, des très très très longues baignades et du retour au pied du lit du ventilateur géant ! et des baisers.

  7. Heureuse, contente, riant tout haut ! ( mom mari vient voir se qui se passe … ) c’est un plaisir vous lire et voire les fotos ! Les commentaires aussi sont formidables ! Il y a même des poèmes ! et des belles paroles, des merveilleux mots, je lis tout ! la langue française est d’une extrème beauté, au moment présent je me réjouis de pouvoir la comprendre et je me dit qu’après tout … je parle Français ! Je vous embrasse de Rio de Janeiro en plein Hiver ! et il fait froid !

    • chère renata, je suis de tout coeur avec toute personne commençant l’hiver, quand nous on commence à ranger nos habits bien chauds. et je suis ravie que mes petites chroniques insulaires et chattesques vous plaisent. pardon pur ce long silence ! je vous embrasse aussi, très fort.

  8. Je lis vos échanges avec bonheur ou tristesse mais je me délecte de vos écrits à tous ! vos photos sont magnifiques de couleurs …. la saison des chatons, ici aussi, a commencé depuis un moment … ne nous laissant pas beaucoup de répit ….. la pluie ne nous aide pas, depuis plusieurs jours, elle tombe à sieau ! les rosiers sont prometteurs ….. mais la plus belle de mes roses s’en est allée sur un autre chemin, il y a peu ….. alors, je n’ai plus envie de roses .

Laisser un commentaire