Moments divers, animaux divers

Les hirondelles sont arrivées, ça y est, on y est !! Une humidité à boire l’air (et qui glace les os), mais c’est le dernier « rec »* avant l’été : malgré le peu d’envie qu’on en a, jouir de ces derniers moments nuageux, et de cette rosée qui enthousiasme tant les escargots. Et puis il ne fait pas froid, il n’y a pas de vent, et c’est un temps propice au jardinage.

L’aurore a des doigts de rose à l’aube mais aussi au crépuscule

P1130164

Monostou

P1130153

Cadeau de 1er mariage. Merci Solveig, disparue depuis si longtemps. Je me demande si elle serait surprise que j’aie amené avec moi, dans tous mes déménagements et mes nouvelles vies, cette rigolote libellule…

P1130142

Marinos amène depuis quelques jours trois de ses vaches et son cheval (libre cheval, qui reste toujours à proximité de « ses » vaches). C’est un moment toujours un peu ambigu : ce champ est magnifique, fleuri, j’y tiens, j’aime ses asphodèles, ses fenouils sauvages, ses mauves géantes, ses avoines stériles, j’aime les chats s’y faisant de petits nids où dormir la nuit, la chienne courant dans cette jungle pour y chercher la baballe, les odeurs d’herbe, de fleurs. Mais je sais aussi que dès mai, tout est sec, impossible à couper, avec des graines terribles qui s’accrochent partout, beige, rigide sur les tiges desséchées. Alors c’est un compromis : il amène ses bêtes dans ce champ en dernier, quand elles ont brouté déjà partout autour, et quand le moment d’explosion des couleurs est passé. J’ai eu mon émerveillement, et les bêtes mangent les restes…

P1130166

P1130190

P1130170

P1130188

Depuis le toit

P1130204

P1130205

Pendant qu’il reste quelques graminées, Houdini au soleil

P1130175

Deux touffes d’herbe qui ont subi les assauts rageurs des pattes arrière de chats surexcités : bientôt, tout le champ aura cet aspect.

Le champ du haut réjouit mes yeux. Bientôt labouré, car Marinos va y planter du sorgho, et mettra du maïs dans les champs en contre-bas. Cela sera très beau avec du sorgho, mais je regrettrai les coquelicots quand même. On a eu une longue conversation hier, sur ses collègues éleveurs, et le fait qu’ils ont des troupeaux disproportionnés qu’ils n’arrivent pas à nourrir, que leurs bêtes ne leur donnent pas assez de lait, et qu’elles finissent à l’abattoir. Cela le met en colère. Et, pour la première fois, ce type tout simple mais qui aime (à sa manière) les bêtes, regarde autour de nous (ses deux chiens jouant avec la mienne, les chats au soleil, ou buvant dans une des nombreuses écuelles d’eau propre autour de la maison) et me dit plus ou moins « toi au moins, tu nourris tes chats, et tu leur donnes à boire, tu t’en occupes et on voit qu’ils sont en bonne santé et heureux »… Alors là, je peux avouer que je me suis sentie vraiment très flattée.

P1130192

P1130209

Les sauges en fleur (faskomilo) ne sont pas mangées par les vaches. Ni (du moins Marinos me l’a-t-il juré) ma jeune caroubière que je couve comme une poule son oeuf (d’ailleurs, les vaches ne mangent pas non plus les asphodèles, mais comme elles les piétinent, ça revient au même)

P1130198

Mon mimosa, dont je suis fière comme un petit banc, est une boussole : à droite le nord (et ses vents glacés cette année), à droite le sud, son soleil, la douceur et l’humidité…

P1130200

Nord :

P1130202

Sud :

P1130203

Sur le toit, Nekosan

P1130210

P1130211

P1130218

P1130219

Julie et Bizounours : on voit qui porte la culotte !

P1130223

Puis chacun repart de son côté, Bizounours et son incroyable qualité de poils (résultat aussi de ses soins constants)

P1130215

Julie (je croise encore les doigts – cortisone est ma réponse)

P1130208

Alitheia depuis le toit : elle me cherche, et c’est une grande frustration pour elle de ne pouvoir y monter.  Cela énerve aussi beaucoup mon P’tit Loustic

P1130222

Très contente : ma glycine commence à vraiment pousser. Elle a « pécloté »* pendant deux ou trois ans, mais là, je crois que c’est parti. Je lui ai entouré le pilier qui est en métal avec des roseaux, pour éviter qu’elle se brûle les pousses voyageuses partant à l’assaut des hauteurs.

P1130243

Le prince Bibu

P1130253 P1130254 P1130256 P1130258

En nourrissant les chats du dehors ce matin, je constate soudain une sorte de petit nid sous l’arbre à colle, bien à l’abri de feuilles de crocosmia. J’ai un peu soulevé les herbes sèches et c’était un hérisson (bien vivant) en train de faire son dodo diurne (parce que la nuit, c’est l’orgie de croquettes pour chats) (et d’escargots j’espère aussi)

P1130240 P1130241

Mauvaise nouvelle (mais quel monde, à devoir se lamenter de cela !) : Tagada TsoinTsoin est enceinte jusqu’aux yeux.

P1130247

Du côté des soucis-chats, Nipponais Gracieux recommence à s’arracher les poils du dos, jusqu’à s’en écorcher la peau. Une injection de convenia l’aidera comme l’an passé, du moins je l’espère.

P1130260 P1130259

Autre souci : cette chatte magnifique mais extrêmement sauvage, a un coryza déclaré (je dis « déclaré » parce que je pense que TOUS les chats sont porteurs, mais, parce qu’en général je réagis très vite, les crises ne partent pas en vrille). C’est une chatte que je peux à peine regarder dans les yeux, tellement elle est craintive…On voit ainsi la progression du mal

P1080546 P1130102 P1130128

Mais avant-hier au crépuscule, au prix de morsures et de griffures, j’ai réussi à lui faire une injection de cortisone, en espérant lui calmer les inflammations des gencives, afin qu’au moins elle puisse boire et manger. Le soir, j’ai préparé à côté de la porte un petit matériel de premiers soins sans-me-faire-massacrer-en-même-temps (des gants de jardinage, une jaquette en fleece, du coton, de la crème tobradex pour les yeux, et une seringue de baytril) pour le cas où l’occasion se présenterait. Hier matin, elle était sur une chaise, les yeux totalement aveuglés et scellés par le pus, alors je lui ai sauté dessus, je l’ai ceinturée avec les manches de la veste, ne laissant dépasser que la tête : nettoyage des yeux au coton humide, puis crème tobradex sous les paupières, et surtout nettoyage du nez, qu’il a fallu décoller du paquet de morve durcie qui l’empêchait de respirer. Ensuite, ce fut plus compliqué, parce que l’injection sous-cutanée de baytril se fait entre les épaules. Mais bon, je me suis quasi couchée sur la chatte, j’ai réussi à lui injecter les 0,3ml d’antibiotique, et elle s’est évidemment enfuie. Tout le problème étant, évidemment, de refaire cette injection quotidienne d’antibiotique alors que je lui ai « rendu » la vue … Mais ce matin, quand même, une petite lueur d’espoir :

A travers le plexiglas de ma chambre… Les yeux sont dégagés, et le nez aussi

P1130238

Elle se lave (car elle avait/a aussi une diarrhée terrible, et tout son arrière train était plein de caca)

P1130235

Et elle mange :

P1130245

OUF. Maintenant, je garde tout mon matosse de soins prêt près de la porte, et dès que j’aurai l’occasion, j’en profiterai.

Voilà ! C’est le printemps !

P1130212

PS : le printemps, c’est aussi le moment des surprises un peu gloups. Hier nuit, dans ma chambre, je vois trois des chatons de l’année s’affairer autour d’un truc qui semble particulièrement les passionner… Oh, c’est chaque année pareil, et je suis déjà bien contente de ne pas en avoir retrouvé dans mon lit (une année j’en ai trouvé deux dans mes couvertures – parce que l’un m’avait piqué dans le dos – réveil TRES brutal (en tout, je me suis fait piquer 3 fois), et une autre année, j’avais trouvé deux énormes scolopendres, également dans mon lit, et là, j’avais passé une partie de la nuit à tout démonter et nettoyer dans la chambre, parce que j’ai une totale horreur et une sainte terreur des scolopendra cingulata)

P1130227

P1130231

PPS : c’est ça, les scolopendra cingulata

*: dialecte romand et/ou familial : un rec, c’est une partie très raide sur un chemin – pécloter, c’est être en mauvaise santé, ou mal fonctionner

 

 

 

5 thoughts on “Moments divers, animaux divers

    • oui, il était très gros. je l’ai mis au frigo pendant la nuit, ressorti ce matin pour la photo et une vidéo, il a repris TRES vite la pleine possession de ses moyens. je l’ai lancé en bas de la grande falaise, loin.

      • Brrrrrr… En revanche j’ai déjà eu des scolopendres de plus de 15 cm, voire 20 cm. C’est la saison, je les guette… et les zigouille. J’aime beaucoup la photo d’Alitheia dans les coquelicots.

  1. On s’y croirait ! Ca respire le Printemps, plein de fleurs et les animaux contents !!! Bon, le scorpion et les autres horribles choses….on s’en passerait bien…J’ai passé 9 ans en Algérie où je n’ai jamais VU un scorpion, même dans le désert (mais j’ai vu les gens les chasser car ils en avaient vus et ils sont mortels) et quand je suis arrivée en Provence il y en avait plein !!! des petits gris, pas méchants paraît-il mais il vaut mieux aller à l’hosto…! Et j’en ai une trouille monstre !
    Tu as bien de l’occupation à soigner bêtes et fleurs !!!
    Alitheia dans les coquelicots !!!!!! ….elle va encore faire des ravages dans les coeurs !
    Gros bisous !

  2. Croisons les doigts afin que tu puisses encore soigner le chat noir et blanc: quelle misère d’être arrangé ainsi.
    Pour le reste: certains chats magnifiques, les fleurs, le printemps, le petit cheval blanc et ses vaches…. vu d’ici cela parait bien beau.
    La chatte enceinte: comment veux-tu éviter cela?elle ne sera certainement pas la seule hélas à contribuer à la surpopulation.

Laisser un commentaire