Depuis l’automne grec, regards sur cet été : un mystère en partie résolu !

En fait, le secours ne sera pas venu d’un ornithologue, mais d’un archéologue !! Inutile de dire que je me confonds (le rouge aux joues de la honte virant au violet foncé, tellement je me sens ridicule) en excuses !

Mon frère Marc, donc, avec ces mots, et c’est vrai que ça m’a fait SCHAZZAM instantanément, tellement, avec ce regard extérieur et professionnel, le mystère devient une évidence : « c’est pas un crâne le deuxième, c’est le bréchet, avec les alvéoles pour les têtes de fémur, je pense, et c’est à regarder le bombé vers le bas, avec le rachis solidaire du bréchet regardant vers le ciel: par hypothèse, ça appartient donc au même canard!!! »

Via ma belle-soeur, Anne-Lyse, qui a demandé à une archéozoologue : « L’os avec la colonne vertébrale, c’est pas le bréchet, c’est le sacrum avec les vertèbres soudées et les ailes iliaques du bassin et les trous pour les fémurs de côté. L’os plus rectangulaire avec une sorte d’aileron c’est le bréchet qui vient devant la bête. »

Mais en gros, c’est un torse, pas une tête !!!!

Et quand on regarde avec cette autre perspective, ça saute aux yeux et tous les détails s’expliquent… Un crâne, bizarroïde oui, mais un crâne..

P1210499

Et la même photo mais retournée, un torse d’oiseau, avec les alvéoles pour les fémurs…

P1210499

Bon, moi je suis pas persuadée qu’il s’agisse d’un seul oiseau, les plumes blanches me semblent plus foutues, et vraiment différentes des plumes noires aux reflets verts

P1210503

Donc ça nous donne ceci, et j’ai tout de suite moins l’impression qu’il y a eu un Alien dans Chroussa…

P1210512

D’autres os :

P1210517

P1210516

P1210515

P1210514

En bon archéo (et logique), il me dit que la seule manière de vérifier que c’est bien DEUX oiseaux, c’est de trouver 3 fémurs ou 3 pattes… Et quand je l’ai appelé, il cherchait justement à vérifier l’hypothèse d’un seul canard (du moins anatidé) vert ET blanc. Donc je vais retourner sur le chemin ramasser TOUS les os, et pas juste un petit choix de chaque facile à glâner (faut dire que je n’avais rien pour transporter mon trésor).

Et aussi, en bon archéo, il m’a rassurée (ouf, à ses yeux je ne suis pas trop trop ridicule) : ça leur arrive tout le temps de démarrer comme des fusées sur une interprétation d’objet – en particulier sur les structures, « Tiens, un trou dans la terre, donc un pilier » – et de construire une histoire autour, qui se vérifie plus ou moins (mais tout est dans le « moins ») dans les décapages ensuite : la clef est fausse, mais comme c’est une histoire d’interprétation … Ils avancent des interprétations très prudemment, dans un va-et-vient constant entre ce qu’ils trouvent et ce qu’ils supposent. Et c’est toujours très difficile d’effacer cette première construction mentale pour mettre tout à plat et réinterpréter correctement.

Pourtant, j’avais des indices énormes :  je me suis même étonnée qu’il y ait semble-t-il une vertèbre là où le bec aurait dû être… Je ne me trompais pas dans la description des faits, du moins celui-là, mais comme j’avais « crâne » en postulat, impossible de renverser la machine !

P1210508

Voilà ! Je vais continuer la journée moins con, je ne me méfie jamais assez de mes enthousiasmes, et vous aurez ainsi vu la beauté d’un intérieur de thorax de gros oiseau blanchi au soleil, en sachant maintenant ce que c’est en vrai et pas à travers mon délire !

5 thoughts on “Depuis l’automne grec, regards sur cet été : un mystère en partie résolu !

    • faut encore que je retourne sur le chemin chercher 3 pattes pour vérifier l’hypothèse 2 oiseaux. je dois dire que cette « expérience » a été très intéressante, un objet, une interprétation, l’impossibilité (parce que la naïveté) (à mon âge c’est déraisonnable) de changer de clef de lecture (il aurait suffi de retourner ce « crâne »), et l’intervention d’un regard extérieur qui rencontre ce problème tous les jours. des fois l’expertise a du bon.

  1. Pour les plumes, ça pourrait être un colvert.
    Mais les pattes de canard sont normalement palmées, et n’ont pas de griffes, ou de serres…
    Alors une poule au milieu ? Autre chose ?
    Et sinon, pour les graines de coriandre, tu peux essayer de les mettre 24 h au congélo avant le les semer, le choc thermique devrait aider. C’est comme ça qu’on fait pour le persil, et généralement, ça marche.

  2. A moins que ce que j’ai pris pour l’image d’une patte, soit en fait celle de l’extrémité de l’aile, qui peut comporter des espèces de griffes …

Laisser un commentaire