Infarctus, chapitre 1 : le coeur ou l’estomac ?

Une petite vidéo, genre l’aile ou la cuisse mais version médicale – et il va m’en falloir quelques unes de plus, si vous voulez bien, pour raconter cette histoire-là, qui commence donc fin novembre…

 

Auto-ritratto le 15 décembre, à ma sortie de l’hosto de Syros…

P1220217

9 thoughts on “Infarctus, chapitre 1 : le coeur ou l’estomac ?

  1. Ah ouais, l’infarctus ou une autre pathologie cardio-vasculaire grave on n’y croit pas vraiment, et on attend que ça passe…et puis ça passe pas, et on se retrouve par terre, terrassé par la douleur, l’envie de vomir et des hallucinations visuelles et là on se dit: « ah merde, c’est grave. » ;-)

  2. je vous retrouve avec le sourire et j’en suis heureuse.. prenez soin de vous.. chats et chienne sont superbes.. je vous embrasse très fort – anne-marie

  3. Eh ben, quelle aventure ! Et merci de nous avertir, nous les femmes, sur ce symptôme particulier de l’infarctus féminin. Étonnant.

    Mais l’hôpital t’a fait certainement du bien, je ne me souviens pas de t’avoir vu une si bonne mine :-)

    Et pour ce qui est des urgences, je ne sais pas comment cela se passe dans les autres pays européens mais en Belgique, tu attends pareil, pendant des heures au bord de l’évanouissement et des douleurs à crever. Je me demande toujours à quoi s’occupent les urgentistes.

    La dernière fois où j’ai ai quand même été (vertiges, palpitations en chamade et vives douleurs cardiaques, hallucinations (je voyais les choses avec un serti de lumière, c’était beau mais un chouya inquiétant), sueurs, angoisses, oppression …).

    Bref, je n’étais vraiment pas bien du tout et pour que je me décide à aller aux urgences, rustique comme je suis …

    J’ai attendu plus de 3 heures avant que l’on ne s’occupe de moi.

    Diagnostic en 2 minutes d’examen : hausse de tension carabinée (16/20 alors que d’habitude, c’est 8/12 !) donc traitement de choc.

    Ce n’était quand même pas difficile de prendre ma tension quand je suis arrivée.

    Mais bon, je parle de moi alors que c’est toi l’héroïne ;-)

    Je suis très très heureuse que tu sois rétablie. Mais bon, tu sais qu’il faut prendre soin de toi, essayer de te préserver du stress (oui, c’est facile à dire), etc.

    Courage, Sylvie.

    Je t’embrasse :-)

  4. Peut-être que tu peux faire médecine maintenant que tu as expérimenté dans ton propre corps ? Ça s’appelle le tâtonnement expérimental et moi j’y crois beaucoup !!!
    En tout cas, cette 1ère vidéo est réjouissante : tu as une mine superbe et vu comment tu chasses les minous qui gênent l’enregistrement pour passer à la télé, j’oserais même penser que tu as retrouvé une certaine pêche ! Tant mieux !
    Prends soin de toi et renouvelle nos remerciements à Marc. Dis-lui qu’on l’embrasse !
    Baisers puissance 1000.

  5. Quelle joie de te VOIR raconter tout ça, avec une bonne mine et les minous et la Toutou qui courent autour de toi (ils ont du s’inquiéter eux aussi !!!)…..Oui on n’y croit pas, c’est sournois…..Mais si tu as encore des douleurs vas VITE voir un toubib !!!!
    Tu es donc rentrée chez toi, finis les traitements, opérations, à l’hôpital ? je te le souhaite et j’espère que tu vas retrouver bien vite ton énergie (mais vas-y doucement !).
    Ton ami Mark est en effet un ange gardien ! MILLE MERCIS à lui de t’avoir sauvée, et d’avoir pris soin de tes compagnons !
    GROS bisous !

  6. Quel bonheur de te voir… quasi « pour du vrai », alors que tu n’étais presque que quelques lettres d’un nom sur un écran d’ordinateur…
    Non seulement parce que c’est rare, aussi bien, aussi longtemps, aussi vrai, dans ton petit pull moelleux, ton petit pantalon de djeuns, avec ta petite frimousse d’étudiante… mais aussi parce qu’on se rend compte que tu es passée par une belle porte et qu’on apprécie d’autant plus le plaisir de voir la vie qui va, dans tes gestes, dans tes mots….
    Tu racontes bien, on est émue parce qu’on sent que tu l’es aussi quelque part, derrière ton sourire ou la queue d’un chat qui passe…
    Et on se rend compte qu’on tient tellement à toi, même si pour finir, on le savait déjà, tacitement….
    Je te souhaite le meilleur… Promis, il faut que tu te ménages… Tu respires la vie… garde la bien précieusement encore longtemps… Je t’embrasse

  7. Encore laissé un commentaire évaporé dans les limbes… parce qu’envoyé avec mauvaises coordonnées ! Tu as plutôt bonne mine je trouve… Mais on va dire : vive les amis, vive Mark, vive les « voisins » + ou – lointains qui te dépannent pour les soins aux animaux… Tu as eu du bol… mais quelle résistance à la douleur tu as pu développer tout de même !
    Ton témoignage corroboré par l’expert Pow Wow… ça fait de l’effet ! Bon, perso, peu après ma sortie de clinique, j’ai testé les urgences de l’hopital pour un soupçon d’AVC… heureusement, je n’y ai passé que 5 heures… mais j’ai développé là-bas un tel stress que j’ai fini par avoir les symptômes d’un AVC alors que j’avais tout simplement une crise d’angoisse… Après, tu sors en te maudissant d’avoir écouté l’urgentiste qui t’a dit d’aller aux urgences à l’hosto pour passer un scan ! D’avoir flippé etc. Mais toi, tu n’es pas sortie. ET C’EST TRES BIEN !

  8. Je suis du même avis que les autres copines: tu as une mine magnifique.
    Heureuse d’avoir de tes nouvelles car je recommençais à m’inquiéter pour toi.
    Les chats que l’on voit sur la video (et le chien) ont l’air en pleine forme.
    Bonne continuation et bises.

  9. C’est super sympa de te voir en vrai ! Tu es passėe près de la catastrophe, mais c’est du passė dorénavant , tu as un suivi mėdical. Comme les autres personnes, je te trouve bonne mine. En tous cas, même loin, on est plusieurs å penser à toi et à t’envoyer toute notre affection.

Laisser un commentaire