Apéro des chats au caroubier du bas

Chose promise, chose dute ! Quelques images des chats, le soir, sous le caroubier somptueux qui me sert d’ombrelle en été, lorsque je flemme dans le hamac. Je précise « en été », car ça y est, l’été est fini. Le test, ce sont les nuits : fini de dormir à poil sous le souffle constant de mon symbiote le Ventilateur à Pied. Il faut dire que le meltem cet été n’a pratiquement jamais cessé. Si certains jours, il a été délicieusement chaud (j’adore le vent du nord quand il est chaud), maintenant, il ne cache pas son origine polaire. Et aussi, autre signe de l’automne, l’arrivée des guêpiers, qui migrent vers le sud, mais s’arrêtent ici quelques jours. Et des nuages. Et la lumière tellement plus nette. C’est un moment où je suis particulièrement angoissée. Peut-être parce que je me coltine une année de plus, peut-être ma mémoire atavique d’helvète qui se demande comment sera l’hiver, peut-être parce que c’est la fin d’une période toujours plus « libre » physiquement, mentalement. L’automne, on se prépare à fermer les écoutilles, à être sur ses gardes parce qu’il va faire froid, il va pleuvoir, et aussi parce que plus je vieillis, moins je supporte les contraintes, en particulier les contraintes vestimentaires liées à la chair de poule.

Par contre, il me semble que les chats aiment cette période.

Les futurs bouquets d’étamines de ce beau mâle – qui en sera absolument couvert et parfumera l’air jusqu’à la maison : une merveille (et mon petit caroubier femelle planté ce printemps se porte bien, et pousse joliment)

P1080067

Paulette et le petit tigré dernière portée de la Féroce (que je vais simplifier par DPF)

P1080090

Monostou – qui bâille en réalité

P1080096

Monostou, mon nonosse tout mou, mon adorable poussinet

P1080100

Faire caca sous le caroubier, fouiller dans les feuilles sèches

P1080113

Bibu, tel le lion sur la steppe aride

P1080115

PKC (patte cassée) : on voit bien l’angle que fait sa patte avant droite. Depuis, je l’ai mise sous Baytril, elle commençait une crise de coryza.

P1080122

P1080126

Myriam

P1080129

Gremlin

P1080134

Gingembre

P1080139

P1080144

Polybelle

P1080146

Louis-Rose

P1080151

P1080155

Les chats-du-dehors nous regardent depuis la petite falaise. Certains parfois viennent nous rejoindre, mais pas souvent

P1080166

Myriam

P1080171

P1080174

Son frère Timothée

P1080176

Bibu

P1080179

Bibu et Gentil Garçon

P1080181

Timothée, petite poutze soigneuse…

P1080182 P1080183 P1080184 P1080186 P1080187 P1080188 P1080189

Toujours un chat quelque part derrière un chat derrière un chat…

P1080191

Myriam

P1080193

Petite tension… Mais en général, cela ne débouche pas sur une castagne, juste un instant « Fais gaffe, t’es trop près »

P1080195

Des moments assez étranges, tout d’un coup, ils se caressent parmi, les queues sont levées, on dirait qu’ils se sont dit des douceurs par télépathie. Cela arrive vraiment très souvent, une forte de frotti-frotta collectif, parfois conséquence d’un « maiou » éloquent et interrogatif. Peut-être une manière de tester qu’ils sont bien dans le même troupal.

P1080197

Trouvez le 9ème chat !

P1080201

Timothée arrive à la fin de son nettoyage. Comme Myriam, il a les yeux singulièrement écartés.

P1080203

Quoi de mieux qu’un dodo sur la palette ?

P1080214

Gentil Garçon et Clotaire derrière

P1080216

Teddy. C’est très rare qu’il aille aussi loin. Soit il avait très faim, soit il était très en forme. Mais on voit bien comme il est maigre.

P1080219

Chats et caroubier

P1080221

Pendant ce temps-là, dans les derniers rayons du soleil… (en fait, ils regardent Alitheia qui s’excite sur un buisson)

P1080224

J’aime ce caroubier. Il y a un des troncs centraux qui est en train de dépérir et sécher, et le voisin d’en face, le chasseur-voleur d’arbres, m’a arrêtée en ville l’autre jour en me disant qu’il fallait le couper. Il insiste.

P1080230

Le tigré DPF n’a pas suivi, mais Teddy, Nekosan et le rouquin chanteur, si : les badauds ont quelque chose à mater

P1080233

Qui est de l’autre côté maintenant…

P1080234

Oui ?

P1080238

Mon Teddy… Pratiquement pas bougé depuis qu’il s’est posé là. Epuisé, je pense. Mais bon, tant que lui lutte, je lutte avec lui.

P1080240

Monostou

P1080241

P1080245 P1080246 P1080248

… et le petit rose DPF, qui commence à être aussi grand que Monostou… Je suppose qu’il sera aussi immense que Louis-Rose et leur défunt sublime père, l’angora rose (enterré sous ce caroubier d’ailleurs)

P1080275

Saut…

P1080276

Petite noire, grands yeux…

P1080278 P1080282

Mais pas aussi grands que ceux de Myriam

P1080287

Vitesse dans la pénombre

P1080288

Louis-Rose et le rouquin chanteur (je l’appelle comme ça pour l’instant, ça lui va bien, il miaule de manière assez « chantante »)

P1080290

Teddy. Il a une sorte de sinusite récurrente, on voit qu’il est un peu gonflé côté oeil gauche. Je lui ai fait une injection de Convenia hier, et cela va mieux, moins gonflé.

P1080291

Beau caca du Loustic – motif de réjouissance personnelle !

P1080300

Frotti-frotta Gremlin et rouquin chanteur – et mon Picoulet du Doigt

P1080301

Les guêpiers, assez près pour que je puisse vaguement les photographier. Car cet « apéro » se déroule avec toute une troupe de ces magnifiques oiseaux roucoulant en vol partout autour

P1080306

Une petite grise jolie chatte-du-dehors, qui regarde là en bas les chats du dedans : les rejoindra-t-elle ?

P1080310

Mon Loustic et sa démarche aléatoire et titubante

P1080313

Majesté Monostou

P1080315 P1080317 P1080318

Chats-du-dehors sur leur falaise…

P1080322 P1080332 P1080349

… regardant ces chats-du-dedans…

P1080325

Alitheia, chien de chasse, pose parfaite…

P1080340 P1080337

Louis-Rose

P1080329

Clotilde

P1080345

Tricolore pâle

P1080346

Polybelle

P1080358

Louis-Grise

P1080354

Les reconnaissez-vous ? Clotilde, Gremlin, Myriam, Louis-Rose et Timothée.

P1080352

Polybelle, et frotti-frotta de Picoulet, Gremlin, Gentil Garçon et Myriam… plus un bout de Teddy, enfin debout

P1080362

Qui ne nous ont pas rejoints : Loulou à droite et le fils du BBB gris à gauche

P1080368

Qui ne bougent pas un cil lorsque je m’approche : trop bien sur la roche chaude ou sur la palette

P1080370 P1080371

Vraiment super trop bien !

P1080375 P1080374

Trop trop trop bien ! (bon, il bave un peu, ce sont les dents, il va avoir droit à sa piquouze de cortisone !)

P1080373

Et voilà. Je suis remontée, le plus souvent les chats me suivent, et s’installent pour la nuit…

Le petit rose DPF, Myriam, Gentil Garçon, Timothée, Louis-Rose, Loulou, Giroflée, Louis-Grise, Nekosan, Gingembre, le fils du BBB gris…

P1080061

Ce sont de jolis moments. Des moments où je me dis que j’ai raison de faire ce que je fais, même si cela peut sembler parfaitement dingue et irrationnel. Mais regardez-les : ils sont l’air plutôt heureux, non ?

 

Et merci encore pour vos dons, encouragements, commentaires et gentillesses de tous ordres.

15 thoughts on “Apéro des chats au caroubier du bas

  1. Dans tout ton petit peuple, il y en a un qui m’a tapé dans l’œil, c’est Gingembre ! avec sa robe de feu et ses yeux vertigineux.
    Sinon, Monostou aussi mais je te le laisse ton chouchou !

    ;-)

    • ah mais gingembre c’est aussi le chouchou que mon amie ana la rouquine ! note, dans ces histoires d’amour chouchou avec les chats, ce qui est bien, c’est qu’on constate que le coeur est immense, divisible à l’infini, et que comme c’est un fractal, il reste identique pour un chat et pour 100 chats. (et gingembre se sait beau, je te garantis !!)

  2. Mais OUI ils sont heureux !!!!!! Superbe série de photos ! MERCI ! Ils sont tous si beaux ! Et j’adore le nez en l’air d’ Alitheia !!!!! Quelle snob !!!!!

    • oui, quand j’ai un méchant coup de blues, c’est un truc qui me remonte un peu le moral : je les regarde, je les vois vivre LEUR vie de chats, et ça me rassure. et alitheia ! quand je pense que cette chienne est arrivée sur le point de mourir de faim, combien elle est douce, sympa, gentille, maternelle, attentive ! tu te rends compte, j’avais jamais eu de chien avant, et je tombe sur cette merveille ! quelle chance j’ai.

    • merci doudou. oui, c’est quand je vais me balader autour de la maison, sur le champ de dessus ou celui de dessous que je réalise que je suis une bergère, à ma manière ;-) avec son troupal de carnivores, comble de masochisme pour une quasi veganne désormais ;-))

    • salut doudou. tes filleules et ton filleul, aluna, fotia et teddy. aluna a passé tout l’été dedans. là, je crois qu’elle est devenue totalement aveugle. enfin, j’ai l’impression que si elle se déplace si peu, c’est que vraiment elle ne voit plus rien du tout. mais bon, elle est confiante, caressante, dort beaucoup et mange bien. c’est pas la forme olympique, mais au moins elle est en sécurité et en profite. teddy, tu as vu, les nouvelles ne sont pas vraiment mauvaises, je le trouve plutôt en forme (même si pas vraiment en formeS !). quant à fotia, elle vit dans le verger. elle vient au moins une fois par jour, se jette dans mes bras, me lèche entièrement le visage et le cou très très soigneusement avec sa bonne langue râpeuse, elle bouffe un coup, s’il y a de la conserve, tant mieux, sinon elle se contente de croquettes, et hop, elle repart. je me réjouis presque de l’hiver pour en profiter un peu plus.

      en fait, c’est en t’écrivant que je réalise qu’une chatte a disparu depuis très longtemps, c’est élodie… petite chatte modeste, discrète, écaille de tortue, avec des yeux depuis toujours très malades (mais elle n’était pas aveugle).
      mais cette année a été tellement catastrophique, tellement de disparitions et de morts.

  3. merci colette et lili ! la tricolore pâle (ça me fait toujours penser au tréponème pâle) est très belle, mais n’est pas angora. elle se méfie de moi, c’est rare que je puisse la caresser, mais elle est toujours par là autour. pas mal de chats comme ça : jamais loin, mais ils ne se laissent pas papouiller.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *