Gudrun, mon petit camion

Ah, la dernière portée de La Féroce… Pauvre poussine, tombée malade et morte en moins de temps qu’il faut pour commencer à penser que quelque chose déconne, qu’il faut soigner, que c’est urgent. De toute façon, je n’ai pu commencer à la toucher que le jour de sa mort : elle était vraiment TRES sauvage ! Elle m’a laissé sous un buisson de géraniums cinq petits malades, affamés, apathiques. L’un est mort assez vite, un petit rose. Quant aux quatre restant, j’ai hésité à achever leur vie terrestre, pour chacun d’eux et plusieurs fois par jour, tellement ils étaient dans un état lamentable. Très vite, il s’est formé deux groupes : le groupe du rose, du tigré et de la rouquine, restés dans le jardin (dans une petite maison que je leur avais aménagée, super confortable) et que je pouvais nourrir avec de la conserve baignée de lait maternisé. Ils s’installaient carrément dans les écuelles, suçaient leur pâture tout en la piétinant, mais ils y allaient avec une belle énergie, réjouissante. Après chaque repas, je les baignais à l’eau chaude, les séchais, les soignais (antibiotiques, gouttes dans les yeux – pas seulement au moment des repas d’ailleurs) et les installais dans leur « maison », avec des bouteilles d’eau très chaude enfilées dans des chaussettes – c’était le printemps, il faisait encore un peu frais, surtout la nuit : ils s’installaient dessus pour dormir.

Mais Gudrun (je n’ai trouvé son nom que récemment), c’était vraiment une autre histoire. J’ai dû la rentrer car non seulement elle restait accro au biberon, mais c’était du non-stop, toute la journée et plusieurs fois la nuit. Je n’ai jamais vu un chaton aussi dingue pendant la tétée. C’était une tétine par jour, elle les arrachait, les mâchouillait, les massacrait, et du coup se foutait du lait partout. Et je ne pouvais pas la nettoyer comme les autres, il aurait fallu la baigner 20 fois par jour. Elle finissait par avoir des croûtes de lait caillé partout sur le corps, en perdait ses poils : vraiment, esthétiquement, très très misérable. Malade aussi, antibiotiques et gouttes, mais franchement, cela ne se voyait pas dans son activité débordante : c’est la première à avoir bu de l’eau, toute petite elle s’accrochait au bord du grand bol en métal, et lapait l’eau – mais (hélas pour moi) rien à faire pour laper le lait ! Absolument pas intéressée par autre chose que le lait et l’eau. La première aussi à avoir su utiliser la chatière, à laquelle elle se suspendait avec ses toutes petites pattes et, sans aucune crainte, se laissait tomber de l’autre côté : la journée, elle allait rejoindre ses frères et soeur alors qu’à eux j’ai dû apprendre à l’utiliser, pour que le temps venu de la « vraie » adoption (devenant de fait des chats-du-dedans), ils puissent entrer et sortir à leur gré.

Et maintenant, c’est une belle jeune fille chatte (les autres aussi, ils sont magnifiques, pétant la santé – mais j’ai dû utiliser des litres d’antibiotiques et de gouttes : c’était le problème avec La Féroce, ses petits naissaient toujours malades, les yeux purulents, probablement coryza), marrante comme tout, joueuse (en ce moment, ça fait une bonne heure qu’elle fait une course-poursuite avec un brin d’herbe poussé par le vent dans la maison), aventurière, pleine de ressources (par exemple, c’est la seule qui transporte un peu tout et n’importe quoi, comme un chien). La nuit, elle s’accroche à Alitheia, la viole un petit peu (elle la suce, en particulier… les yeux et les paupières, la lèche, la tripote, la pitate, à tel point qu’Alitheia en perd parfois sa patience infinie : elle fait « Grr », se déplace et va dormir ailleurs – 5′ sans, mais Gudrun n’est pas dupe…).

La Féroce, souriante, avec ses petits. Ensuite, c’est allé si vite…

P1060564

La seule fois où j’ai réussi à la faire téter tranquillement – elle s’était même endormie comme ça.

P1060869

Avec le BBBgris et son petit frère rose : il est bien plus gros qu’elle, probablement parce qu’il mange du solide. Mon BBBgris, je le maintiens je ne sais pas comment, par la volonté pure je pense. La sienne et la mienne.

P1060878

Quand je dis misérable, c’est vraiment misérable !

P1060876

Voilà. Je les ai tous mis dedans. Gudrun entre et sort comme elle veut, les autres, je dois leur montrer de multiples fois par jour.

P1060933

Mon petit quatuor, que je chéris en souvenir de cette Féroce, qui m’en a donné tellement, des petits, mais qui est restée si farouche, même mourante.

P1060949

Jeux, et pas qu’un peu – c’était une période vraiment merveilleuse, plein de chatons recouvrant la santé et jouant des heures, sans souci. Une vraie enfance, alors que ça avait si mal commencé. Des moments où je suis très très très heureuse, et où j’ai l’impression de ne pas être inutile ou dingue, et d’avoir bien bossé !

P1070076

P1070077

P1070192 P1070193

Gudrun et Gudule (ah, faut aussi que je vous présente Gudule plus amplement…Prochaine fois)

P1070210

Gudrun, son tigré de petit frère et Alitheia

P1070213

Gudrun, la petite rouquine, le petit tigré et Gudule (le petit rose, qui a toujours été plus grand que les autres, a très tôt vécu sa vie de son côté. C’est un peu le caractère de ces chats mâles « roses »)

P1070251

Mon amie Ana la nipponisante m’avait envoyé une petite poupée japonaise en chiffon : Gudrun en a fait SON jouet exclusif, et aussi son souffre-douleur…

P1070557

Gudrun à l’ordinateur

P1070634

Gudrun et SA chienne

P1070830

P1070833

Une position qu’elle aime bien

P1070860 P1080608

Gudrun en tendresse avec sa petite soeur rousse

P1080482

Gudrun et Fifi (attendant la bouffe !)

P1080511

Si on se rappelle comme elle était… Cela vaut le coup de s’obstiner, non ?

P1080707

P1060876

Gudrun jouant avec P’tit Loustic, côté sud de la maison

P1090262 P1090264 P1090265

Créativité des postures et des siestes

P1090279

La grâce du jeune éléphanteau

P1080525

Jolie Gudrun, facétieuse, gaie.

P1080600

 

Voilà !

P1050383

 

12 thoughts on “Gudrun, mon petit camion

  1. Coucou !

    Gudrun « avant » et « après » !!!! Impressionnant ! Comme tu dis : ça valait le coup de t’obstiner !!!!! Elle est magnifique ! Et avec Alitheia, la merveilleuse ! …..Quelle douceur !….

    Merci pour ces belles images pleines de joie !

    • merci catherine !! absolument, de la joie !!! là, le vent la déchaîne, elle est à turbo-réacteur ;-). note, je ne me suis occupée que des yeux, éternuements, etc. du coryza quoi. quand je ne sais plus quoi faire, je me dis NON NUOCERE, dans le doute abstiens-toi. de temps en temps, j’enlevais les croûtes quand elles n’étaient pas trop collées, et je la caressais beaucoup. son ventre était totalement glabre !!!! mais bon, les chatons te montrent le chemin quand ils ont envie de vivre.

      c’est pas toujours efficace, le non-interventionnisme. en ce moment, la pauvre giroflée est quasi sans poil, elle si belle et intense. teigne semble-t-il. ça a passé tout seul si souvent sur d’autres chats. pas elle. et le véto m’a donné un liquide à diluer dans l’eau et la sprayer tous les 4 jours… c’est comme si je pissais dans un violon, et en plus la chatte déteste tellement être mouillée que je n’arrive plus à l’attraper. j’ai réussi hier à la choper (que de ruses et de trahisons), alors je lui ai fait une injection de convenia, en espérant que ce type d’antibiotique l’aidera. tout le problème ici est de pouvoir faire des soins continus et sur le long terme.

  2. BRAVO ! :)

    Oh oui, Alithea… adorable maman de substitution !

    QUI parrainera la jolie Gudrun ? et ses frères et soeur (Gudule la belle rouquine) ?

    * 20 euros par mois – on peut se mettre à deux ! ;)
    chèque à l’ordre des Chats de Syros – Lieu-dit La Hurie – 14380 – FONTENERMONT
    – ou paypal, ou virement…

    Aidez-les à vivre bien !

    • ben non, gudule est pas la rouquine soeur de gudrun ! gudule, c’est celle qui me regardait toujours avec horreur, comme si j’allais lui arracher la tête et lui sucer les entrailles (mais ça s’arrange : cette nuit un ronron sonore me réveille, vu qu’il était posé carrément sur ma tête, j’allume et c’était gudule !!). la soeur de gudrun est en fait rousse avec des tigrures plus foncées, tandis que gudule est plus fragile et plus unie. Faut dire, cette dernière portée de la Féroce est vraiment florissante maintenant ;-) en fait, moi qui râlais d’avoir que des chats noirs (non pas que je les aime pas, mais ils sont difficiles à photographier, sauf picoulet, mais bon, picoulet, ses pattes blanches et ses yeux bleus, comme sa mère athéna, c’est une autre histoire), cette fois je suis « envahie » de chats roux, et je vous réserve une jolie surprise côté roux angora – nekosan-compatibles ;-) (encore un peu de boulot de séduction à faire !!!….)
      mais oui, des jeunes filles chattes et de jeunes hommes chats, et aussi quelques chatons à parrainer, merci de le mentionner lili !!!!!

  3. Magnifique résultat avec Gudrun.
    Ce qui me chagrine c’est que d’ici quelques mois ces chatons pourront en faire d’autres…
    Il y a moyen « de moyenner » des stérilisations pour eux?

    • comment ça ? mais tu me vexes ! je me fais arracher les dents à 20€ l’une justement parce que TOUT mon fric part aux chats, les stérilisations, les soins, la bouffe ! la plupart des chats et toutes les chattes-de-dedans sont stérilisés. La Féroce, c’était une chatte terrible, qui ne s’est jamais laissée trapper, ni même approcher, l’an passé elle m’avait même fait DEUX portées la salope, 7 chatons, tous malades, j’avais des envies de meurtre avec elle ! j’en ai 100 pas parce que je ne stérilise pas, j’en ai 100 parce que les gens du bled ne stérilisent pas leurs chattes ! j’en ai 100 pas parce que j’aime ça, j’en ai 100 parce que je n’aime pas voir des chats affamés, malades, mourants devant ma porte, j’en ai 100 parce que je suis le dernier endroit possible avant le désert et la mort.

  4. Ce n’était pas dit pour te vexer et j’avais lu ce que tu as écrit au sujet de la transition démographique.
    Faut pas prendre la mouche comme ça! :)
    Je me doute que la plupart de ton argent file en soins divers mais la question était « y a-t-il moyen (financièrement parlant justement) de pratiquer les stérilisations à temps?

    • ah, ok, pardon ! ben tout dépend si j’ai de l’argent ! les stérilisations de stray cats (donc avec ablation d’une partie de l’oreille gauche, une sorte de marquage, utile parfois, mais horrible selon les fois, mon bouzouki s’est vu couper presque la moitié de l’oreille) ça doit être maintenant (ça n’a pas cessé d’augmenter avec les différentes TVA, taxes, TVA sur les taxes, etc.) 57,50€ pour les femelles et 39€ pour les mâles. donc comme je compte en sacs de croquettes, c’est beaucoup, très cher, trop cher selon les périodes. trop cher simplement parce que je n’ai pas de quoi payer. c’est pas que je garde l’argent pour autre chose de plus « fun », c’est juste que je ne peux pas payer, et vivre, et nourrir à côté les bêtes. je dois choisir. j’ai pratiquement laissé mourir deux chats cet hiver, parce que je n’avais pas de quopi payer le véto. c’est aussi simple que ça. donc quand j’ai le fric disponible (le 1er « poste » que je ne sacrifie jamais étant la nourriture), je fais stériliser autant que je peux.
      mais bon, il y a aussi des femelles que je ne vois jamais, je sais qu’elles existent, mais c’est toujours des ombres fugaces, et elles ne se gênent pas par contre pour accoucher dans le coin (il y a toujours des croquettes à disposition, au pire) – et quand elles font 2 portées par an, de petits qui retent la plupart du temps aussi sauvages qu’elles, ben c’est la cata.
      et c’est horrible de dire que la VIE est une catastrophe !

  5. Merci pour cette émouvante  » saga » des chatons de la Féroce ( elle est belle dans son panier avec ses petits…)
    Ca valait la peine de s’accrocher quand on voit le beau chaton qu’est devenue Gudrun et aussi les autres si pleins de la fougue des chatons joueurs.
    Comme toujours, très belles photos pleines de poésie.
    Merci pour eux, c’est fantastique ce que vous faites dans ce pays où tout fout le camp.

    • merci doudou ! merci pour ton commentaire.
      oui, elle était bien belle et bien émouvante. je n’ai rien pu faire pour elle, rien. ni la faire stériliser, ni la soigner. je lui devais bien de me donner du mal. et vraiment cette portée de quatre est réjouissante !!! TOUTES ses portées étaient malades, mais chacun de ces/ses chats est devenu un beau chat – du moins ceux qui ont survécu. les 3 autres, les 2 frères (le tigré et le rose) et sa soeur (la rousse rayée de rose) sont adorables, mais gudrun, c’était vraiment une sorte de défi aux mauvaises cartes à la naissance. s’il y a une connerie à faire, elle la fait, mais chaque connerie me réjouit quand même ! c’est la Vie qui s’agite.
      je t’embrasse !

Laisser un commentaire