Zozefine

Zozefine est un immense chat blanc. Il est magnifique, il pousse de petits cris d’amitié quand on se croise ou que je lui parle, c’est un ronronneur de fond, et c’est mon Fifine chéri. Il aime dormir le long de mon ventre si et seulement si je lui masse vigoureusement le sien en même temps : je m’endors massage faisant, et il se barre. C’est un jouisseur tranquille.

C’est aussi mon Grrrros Papa. Le fils de Zoulimama – morte il y a 2 ou 3 ans, ici, sans qu’elle ait revu ces montagnes dans lesquelles elle semblait tellement plus se plaire que dans les Cyclades… Me reste Zozefine comme dernière amarre qui me lie encore physiquement à mes vies d’avant la Grèce. Il a connu mon jardin magique « sur France », mon dernier amour-passion malheureuse, ma mère encore parmi nous, des événements dramatiques mais aussi de très beaux moments. Il me relie à « là-bas ». Avant de venir habiter ici, j’ai essayé sans succès de donner mes trois merveilleux chats blancs (ensemble et déjà adultes : sans espoir) – il y avait encore Lucette, qui a disparu si vite après notre arrivée à Poseidonia. Et je m’en suis toujours voulu de les avoir embarqués dans cette histoire.

Quand je suis arrivée à Chrousa, après 3 ans à Poseidonia, lui aussi a disparu très vite. Alors que j’avais transporté les chats dans des boxes bien couverts, je l’ai retrouvé m’attendant devant mon ancienne maison, avec les chats que j’avais laissés là-bas. En plein été, sous un cagnard infernal, il avait traversé la montagne qui nous sépare de ce village, dans les épineux, les rochers, évitant les chasseurs qui pullulent là-haut, une bonne marche de 5 ou 6 kms. Je l’avais ramené ici. Il était reparti aussitôt. Ramené, reparti, ramené, reparti. 6, 7 peut-être 8 fois à me faire du souci, à le chercher là-bas, à le ramener. Et puis un ami m’a dit une chose très juste, très futée : en fait, Zozefine pensait, à me voir ici et là-bas, que j’existais en double, sans bien comprendre pourquoi de là-bas il se /me retrouvait ici. Et j’ai donc pris une décision horrible, étant donné mon attachement à ce chat : il est parti et j’ai décidé de ne PAS aller le chercher. Cela lui a pris du temps, j’ai vraiment cru qu’il était mort, mais un matin, « Miaonnn ? », il était là, poussant son petit cri. Il était parti une dizaine de jours, et avait pigé… Depuis, il part, il disparaît parfois une semaine, je me fais un sang d’encre jusqu’au moment où je le revois.

Il a une énorme boule sous le cou. Le vétérinaire n’a pas du tout du tout envie d’y toucher, et pourtant c’est un excellent chirurgien. Le prélèvement fait une fois montrait juste du sang. Et ça fait 3 ou 4 ans que mon Gros Papa a ça. J’ai bien eu ces derniers temps la sensation de lui palper des grosseurs ici et là, mais je ne veux pas savoir. Je lui fous la paix : c’est le King incontesté de la maison, personne ne lui cherche noise, il passe d’un endroit au chaud à un autre endroit au chaud pour faire ses siestes, et je n’ai aucune envie de le traumatiser. Advienne que pourra. Que voudra.

Alors pour le célébrer pendant qu’il est encore là, j’ai fait une petite vidéo que je lui dédie.

Zozéfine, le soir venant…

Et puis voilà un tout petit film que j’avais fait avec mon premier appareil photo numérique. Qualité pas terrible. Mais le seul témoignage qu’il me reste et de Zoulimama vivante et des rapports mère-fils encore très forts qu’ils avaient, malgré leur âge (sur ce film, Zoulimama a dans les 14 ou 15 ans, et Zoze dans les 11 ou 12 ans…) – et attention, elle le claquait encore tout adultes qu’ils étaient, comme une vraie mère chatte sévère mais juste. D’ailleurs, Zouli a été la plus belle mère chatte que j’ai jamais connue, adorante et fière de ses petits, et qui les a allaités jusqu’à 6 mois !!!

Zouli et Zoze : on se laisse faire, sinon gare à la claque !!

8 thoughts on “Zozefine

    • oui ! elle était 2 fois plus légère que lui (qui doit bien faire ses 9kg !)!! ils étaient marrants les deux. et zouli n’acceptait que lui à moins d’un mètre d’elle (ça se voit pas, mais elle avait un oeil bleu et un oeil jaune). et les petits dont elle était si fière, il y avait trois blancs et un tout noir !! qu’elle avait eus avec un monstrueux siamois haret qui me faisait assez peur. ils passaient leurs soirées au jardin les six, c’était vraiment « trop joli » comme on dit en romandie.
      en fait, je devrais couper ce petit film, mais j’ai pas le coeur à le faire !

  1. Super la vidéo du Zoze ! avec la musique de Drake ça le fait bien. Sa Majesté Zoze contemplant son Royaume. Il fallait qu’il soit blanc bien sûr, tel un chevalier.

    ;-)

  2. Zozefine je vous aime !
    de bien loin … de Rio de Janeiro au Brésil j’ai l’imense plaisir de vous suivre ! de vous lire ! merci Madame, vous ne pouvez pas imaginer à quel point votre Blog me plait et me fait du bien en réchauffant mon coeur et ma vie autours de mes chats !
    Je prend grand soins de chats abandonnés dans les rues, chez nous ils sont 13 de toutes les couleurs et âges …
    Je arle et écrit en français mais … je suis brésilienne, alors veuillez bien excusez mes fautes.
    Je vous embrasse,
    Renata Cheferrino

  3. eh bien ! quelle très merveilleuse surprise que d’être lue et vue depuis aussi loin, et par une amie des chats comme vous. et je peux bien imaginer que la vie des bêtes abandonnées au brésil est aussi dure qu’ici ! chacune dans notre coin du monde essayons de réparer un peu le mal fait. et tant d’autres gens partout, et formidables. si vous avez des photos ou une vidéo à m’envoyer, je serai très contente d’en faire profiter les lectrices et les lecteurs du blog !! « les chats de syros » invitent les « chats de rio » !!! moi aussi je vous embrasse, très fort !! miaouuuuuuuuu

  4. salut Zozefine, je suis contente que les choses aillent un peu mieux pour toi et pour tes chats, que cela puisse durer.

    c’est vrai qu’on a parfois des rapports très particuliers avec certains chats, j’en ai eu pas mal déjà,et j’en ai perdu un certain nombre. Actuellement j’en ai 9 à moi, et ceux du dehors que je nourris en même temps que les hérissons du jardin qui sont plusieurs aussi, au moins 5.
    J’ai eu une chatte, Léone, matinée d’oriental, à la robe argent que j’ai adorée, elle est partie il y a 2 ans à l’âge honorable de 19 ans, d’insuffisance rénale. Je l’ai tirée au plus que j’ai pu et finalement je l’ai fait euthanasier car trop de souffrance. Et je m’en veux de l’avoir laissé ainsi souffrir. Maintenant c’est mon gros Nours qui commence une IRC, c’st drôle car lui aussi est un chat tout gris argent, mais rien de l’oriental, il a été très gros, très puissant, une force de la nature me disait le véto, et maintenant il ne fait plus que la moitié de son poids ( 5kg), je ne connais pas son âge précis, mais il est certainement déjà vieux, plus de 15 ans c’est sûr. Et je le chouchoute, mais je ne le laisserai pas souffrir comme Léone.

    Et j’ai une petite minette, nommée Zozefine aussi à cause de toi, recueillie il y a 2 ans avec son unique petit, Princesse. Elle est écaille de tortue, et la petite, écaille diluée, avec un poil long, toute douce. C’étaient des sauvageonnes et la mère est toujours encore difficile à approcher, la petite reste toujours un peu craintive et en alerte, il faut l’approcher très doucement.
    Et puis il y a Kaline, la petite dernière trouvée dans la remise à bois il y a un peu plus d’un an, elle était minuscule, et elle m’a immédiatement rappelé Léone par son allure générale, très mince avec d’immenses yeux, très joueuse et très « câline ».
    une petite vidéo là:
    http://www.youtube.com/watch?v=4P6SaFtisBc

    Mais le dernier arrivé c’es Milou, je l’ai recueilli sur mon lieu de travail, nous le nourrissions, il était là depuis de nombreuses années, et partageait parfois sa gamelle avec les renards du coin. Le printemps dernier il était en piteux état, j’ai décidé de m’en occuper, il fallait le tondre complètement., son poil était complètement « cartonné » sur tout le corps. Il est assez âgé lui aussi et pas question de le relâcher tout nu après, donc il termine sa vie aux petits oignons. Je pense qu’il n’aurait pas survécu si je ne l’avais pas recueilli. Il était assez sauvage, craintif et maintenant il est adorable, très câlin lui aussi.

    http://www.youtube.com/watch?v=BGP6EeZLcRA

    voilà un peu de « mes chats » pour toi.

    Sabine.

  5. merci pour ton commentaire et tes vidéos (j’ai laissé de petits commentaires sur le tube, tu imagines bien !). ah ben l’histoire de milou, c’est un peu comme ça que j’ai fini par en avoir une centaine. par exemple, j’avais laissé zoé à poseidonia, avec tant d’autres chats (j’en ai encore des sueurs froides quand j’y pense), et j’y retournais, dans des conditions dingues, d’abord deux fois par jour, puis une, ensuite plusieurs fois par semaine, mais de nuit, sans phares, habillée en GI… bref, l’enfer pour moi mais je pense aussi pour eux pendant quasi 2 ans. et une nuit, elle était là, malade, aveugle d’un oeil…comment ne pas la ramener, la soigner ? et après quoi ? la ramener là-bas ? je suis contente pour milou, il a de la chance d’avoir trouvé en vous le repos du guerrier qu’il a bien mérité.

    et puis de zozefine à zozefine, de grandes caresses, bien sûr !

    merci encore sabine. et comme on dit ici : kali vdomada, bonne semaine !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *