Du soir au matin.

Le soir, quand je me couche, il faut que j’arrive à me faire une petite place. Heureusement, je bouge peu lorsque je dors : dès que j’ai trouvé la bonne position des oreillers, le bon angle pour soulager mon épaule droite foutue, viré les chats qui essaient, malgré l’alèse, de se coucher SUR moi, c’est bon, je m’enfile dans le sommeil bercée par les ronronnements. Et le matin, Alithia m’accueille au réveil.

Pour regarder ma petite vidéo, il faut mettre le son : sons du soir, « bonne nuit ! », sons du matin, en l’occurrence du dimanche matin. Avec en prime un bout d’une chanson magnifique, Jesce Sole, chantée par la Nuova Compagnia del Canto Popolare.

Du soir au matin.

(si j’ai un peu triché pour les ronronnements, par contre c’est brut de décoffrage pour les sons du matin… Les gens pensent que c’est très silencieux, mon oasis… en fait, non, pas du tout)

Rien à voir. J’ai remarqué qu’Alithia, lorsque je lui lance la baballe rouge vif dans le champ en bas, déjà bien vert des oxalis, ne le retrouve pas toujours, même si elle est bien visible – pour moi. Elle passe donc des moments frénétiques, le nez par terre, à faire des zigzags, d’une manière souvent assez pertinente (un peu comme on cherche quelqu’un pris sous une avalanche) – mais sans utiliser du tout la vision.

D’une part, je soupçonne que les chiens voient bien ce qui bouge, mais mal les choses stables. Et pour les couleurs, c’est évident : lui lancer une balle rouge sur fond vert, c’est vraiment pas sympa !! La preuve :

 

(piqué sur internet)

spectre couleur

7 thoughts on “Du soir au matin.

    • quand elle est contente, ou dit bonjour ou veut me persuader de jouer à la baballe sous la flotte ou dans le vent glacial, elle fait ça. et elle sourit aussi, oui oui. mais comme elle bouge beaucoup en même temps, c’est difficile de filmer ce sourire incroyable et contagieux. elle a aussi tout un lexique via les oreilles. bref, elle est extrêmement expressive du corps et du visage, beaucoup plus que les chats.
      et notre prochaine baballe, je l’achète bleue, c’est mine de rien la couleur qu’elle voit le moins pire. par contre, quand elle la perd et que je m’y colle, pour moi ce sera plus difficile de distinguer le bleu du vert des oxalis.

  1. Superbe, on s’y croirait. J’aime toutes ces tranches de vie que tu nous fais partager. Tu devrais lui faire travailler ses percussions à Alithia. Elle a du potentiel. :))

    • merci bysonne ! c’est le quotidien zarbi d’une mémère à (beaucoup de) chats. quant à alithia, toute occasion est bonne pour faire un peu de percussion, et étonnamment les chats ne cherchent pas à l’attraper, cette queue battante : pourtant c’est un chouette joujou… ;-)

      • Un chouette joujou certes, un peu brutal quand même. Les chats doivent avoir peur de s’en prendre une (un coup de queue en fait) :))

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *