Bon ben voilà, je vais encore râler…

J’en ai marre, je suis en rogne parce que cette putain de planète est de plus en plus moche, et parce que tout le monde s’en fout.

Parce que oui, vous êtes tous très mignons et tout. Et on vous aime pour ça, on vous le dit, d’ailleurs. Pis surtout, on le pense. On bénit tous les jours votre existence, votre aide, vos mots gentils.

Vous faites sûrement tout ce que vous pouvez – ou que vous vous pensez pouvoir faire – mais de là où vous êtes, relativement bien installés pour la plupart d’entre vous – d’entre nous parce que je me mets dans le lot, faut pas croire – avec vos (nos) trois ou quatre chats/chiens etc., pouvez vous seulement imaginer ce que vit notre amie Sylvie, cette nana complètement barje, qui a vu arriver chez elle, un chat, puis deux, puis dix, puis cent… et a refusé de les foutre à la porte, parce que comment choisir, hein, entre les siens, les beaux, les bien nourris, les bien soignés, les câlinés, et les autres, ces migrants-chats arrivés un beau matin ? Pareil que les humains laissés dehors, les chats. Ils souffrent, comme nous.

Alors, comme elle, moi non plus j’aurais pas pu choisir. Mais je suis pas aussi dingue qu’elle, pas folle la guêpe, j’ai gardé ce bon vieux fond d’égoïsme des familles, je n’ai que 5 chats et 2 chiens, évidemment, tous récupérés ici et là. Les miens sont heureux, bien nourris, soignés, au chaud. Des chats de riche. Parce que je ne suis pas non plus en Grèce, toute seule sur une île où la misère est reine. Ou les pauvres sont légion, humains et animaux.

Alors voilà, pour vous le dire crûment (j’aime bien la langue crue et drue, j’sais pas si ça vous rappelle quelqu’un) notre Sylvie est dans la misère, dans la mouise, dans la dèche, dans le caca. Une misère noire, puisque le peu de fric – le vôtre, oui, je sais – qui rentre c’est pour les chats. Pour leur nourriture, et pour le véto pour ceux qui sont trop malades pour qu’elle puisse les soigner elle-même. Son seul luxe pour ne pas mourir tout à fait, c’est son ordinateur, pour être reliée au monde et vous causer sur ce blog et sur fesse de bouc.

Elle ne mange que des nouilles et du riz, elle se fait arracher les dents parce que le dentiste, c’est même pas la peine de rêver (ben oui, comme au Moyen Age) elle n’y voit plus rien tellement ses vieilles lunettes sont nazes, rayées, plus à sa vue, elle roule dans une vieille caisse sans freins et sans assurance. Ben ouais. Et nous, on dort. On envoie quelques euros par ci par là, des petits mots gentils, des colis de douceurs, on blablate sur « qu’est ce qu’ils sont mignons, ces petits », et on considère que c’est bien comme ça, on peut dormir sur nos deux oreilles de nantis bien tranquilles.

Mais ce n’est pas assez.

Alors c’est simple. On crie, on gueule, on ameute la terre entière, les assos, les amis, les copains, les commerçants de notre coin, on fait des pétitions, on met des cierges dans les églises (ou les synagogues ou les mosquées … quoique je sais pas si les musulmans et les juifs utilisent des cierges ?) on vole, on braque les banques pour lui envoyer du pognon … mais on FAIT quelque chose de concret, putain de bordel de merde. On devient les robins des pauvres, les robins des chats de Syros. Et ça urge.

Et vous pouvez toujours m’engueuler parce que vous cause méchant. Faudra vous z’habituer, passque je vais continuer. Voilà, vous pouvez envoyer la sauce, les insultes, les scuds, me tirer comme un lapin, avoir envie de me pendre. M’en fous. Mais surtout, vous pouvez trouver des idées, des solutions pour que notre Sylvie vive un peu mieux… Vous pouvez agir.

En tous cas, merci de m’avoir lue.

7 thoughts on “Bon ben voilà, je vais encore râler…

    • c’est une situation terrible, j’y vais à reculons (note, depuis tout ce temps, je finirai par carrément savoir faire des virages) : être entièrement dépendante, et pour cette folie qu’est le fait de s’occuper de 100 chats, de la bonté et de la générosité de gens qui sont eux-mêmes souvent dans des situations difficiles. mais chacunE fait à sa mesure, le colibri amène sa goutte, l’éléphant en a plein la trompe, de toute façon merci à toute la jungle de m’aider à maintenir cet endroit et ces chats.

  1. Chuis bien heureuse de te relire ici ! merci de secouer le cocotier, il le faut !

    18 chats parrainés à 20 euros par mois, c’est un début, mais c’est très très nettement insuffisant ! ! !

    585 euros dans la cagnotte des stérilisations, c’est un début, mais il ne faut pas s’arrêter là !

    … au fait, Sylvie, tu nous rencardes sur FB par rapport aux tarifs et au nombre de chats/chattes programmés ce printemps ?

    J’ai appris aujourd’hui, au hasard d’un post je ne sais plus où, que 4 jeunes venaient d’être stérilisés … Faut faire de la pub ! ça a coûté combien ?
    La nouvelle page doit servir à ça, mais il faut des infos dedans, sinon, elle va stagner… ;-)

    Allez, on bouge !

    • oui, j’ai fait stériliser monostou, p’tit loustic, le rouquin roux (pas le rouquin jaune) et giroflée. en principe c’est 30€ pour les mâles, et 50€ pour les femelles. mais par exemple le véto, quand j’ai amené deux mecs, ça m’a coûté 75€ parce qu’il a décidé de leur faire un traitement par injection contre la gale des oreilles. sympa, mais il faut refaire les injections, et quelque part le faire sans soigner les 98 autres chats, c’est inutile. idem quand j’ai amené giroflée et le rouquin, ça m’a coûté plus cher, mais là j’étais tellement déprimée que j’ai pas demandé pourquoi. j’ai commencé une liste des chats à faire stériliser, et puis elle m’est tombée des mains… je ferai un post pour ça sur la nouvelle page FB, et aussi sur le blog. mais effectivement, c’est LE projet à mener à bien. c’est juste difficile de faire ça seule.

      • Les 140 euros seront sur ton compte demain je pense (ou lundi ?)

        Quand tu vas chez le véto, même pour d’autres raisons garde les factures et mets-les sur la Page FB, la cagnotte paiera ! ;-)

        Bonne soirée, gros bisous !

  2. bon, le riz et les nouilles, j’y ajoute des légumes, hein, quand même ! j’ai une vie très très simple, et je la veux ainsi. mais c’est vrai que j’ai pas de quoi faire autre chose que me faire arracher les dents quand j’ai un souci, et j’aurai jamais la gueule de marlène dietrich comme récompense. bref, c’est vraiment le fil du rasoir. j’ai bon espoir d’en sortir, un jour, mais quand ? donc si vous avez des idées… par exemple de boulot – il faudrait que ce soit via l’internet : j’ai essayé de trouver des jobs genre rewriting, mais c’est un vrai labyrinthe, l’internet, je ne sais pas comment faire, par où passer, c’est un monde qui m’est étranger, probablement pour des raisons d’âge et de culture.

    en fait, il faut l’avouer, j’ai 60 ans et je me sens un peu usée…

    donc merci à gavroche d’avoir décrit ce qui n’est pas sur la carte postale pleine de chats heureux et en sécurité (autant que faire se peut)

    • Si quelqu’un allait en Grèce en voiture je pourrais donner des vêtements chauds pour l’hiver,des draps, serviettes etc. Pour les minous un-deux couchages ,croquettes ou autres
      Quelle est la prescription pour les lunettes?
      En attendant je ferai un don plus important pour mes filleules
      Courage nous sommes là .
      Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *